Hermann Maurice Ouédraogo : Un designer passionné

1595 0

De plus en plus, les Burkinabè s’investissent dans le domaine de la mode et du design. Hermann Maurice Ouédraogo est un jeune entrepreneur qui évolue dans le domaine du style et le promoteur de la marque « Ohm YATENGA ». Il s’est prêté aux questions du site Burkina24  afin de faire découvrir ce milieu.

Burkina24 : De la comptabilité à la mode. Pourquoi ce choix ?

Ohm : Je suis Hermann Maurice Ouédraogo, comptable de formation et designer par passion. Je suis  le promoteur de la marque « Ohm YATENGA », qui est constituée des initiales de mon nom et le Yatenga pour faire ressortir le côté africain et mon identité. Pour l’histoire, tout a commencé en 2000 à Bobo-Dioulasso quand j’étais sur les bancs.  J’achetais les tissus, dessinais les modèles et des amis tailleurs confectionnaient les chemises. Mes premiers clients étaient mes connaissances. Au fil du temps, j’ai commencé à avoir d’autres clients. Des amis installés à Ouagadougou revendaient mes chemises.

Après réflexion et conseils de certaines personnes, j’ai décidé de tout arrêter et de tenter l’aventure à Ouagadougou. J’ai créé une agence de communication, ouvert une boutique et je continuais à produire à Bobo-Dioulasso. Etant un adepte de la perfection, je trouvais que les finitions des chemises ne me satisfaisaient pas, vu que je n’étais pas sur place pour suivre la production car je faisais la navette entre Ouaga- Bobo-Dioulasso. L’approvisionnement des tissus et la production se faisaient à Bobo-Dioulasso et la vente majeure à Ouagadougou. 3 ans plus tard, j’ai décidé de créer mon atelier de couture à Ouagadougou.

La boutique de Ohm

B24 : Quelles sont les différentes activités à Ohm YATENGA ?

Ohm : Nous confectionnons des chemises homme et ne faisons que du prêt à porter pour le moment. Mais nous envisageons la vente d’autres articles mixtes. Par ailleurs, j’ai également une agence de communication.  

B24 : Quelles sont les spécificités de votre agence de communication ?

Ohm : Nous sommes plus orientés vers la communication par l’objet. Nous faisons le design, la conception des gadgets publicitaires, notamment des sacs, des dépliants, des affiches, etc. L’agence de communication, c’est pour pouvoir réaliser mon rêve et vivre ma passion qui est le design. En dehors de la mode, je  conçois des logos pour des clients. J’ai créé le logo de ma marque et celui du « Burkindi » pour un ami.

B24 : Revenons à la mode. Quels sont les matières que vous utilisez pour vos chemises ?

Ohm : Le Faso Danfani, le lin coton et le jean. Nous concevons nos propres motifs et le mariage de couleurs afin que notre Faso Danfani soit différent. Egalement, nous faisons tisser en modèle unique nos motifs.

B24 : Comment vous vous positionnez face aux concurrents ?

Ohm : Nos clients sont mieux placés pour répondre. J’ai eu la chance de tomber sur des collaborateurs compétents et consciencieux. Les clients apprécient beaucoup ce que nous faisons. Je ne peux pas dire que nous faisons mieux que les autres. Mais, nous avons une touche particulière car nous inventons nos modèles. Nous ne faisons pas de copie. Un client m’a dit un jour, monsieur Ouédraogo « vous n’avez pas inventé la roue mais vous savez la faire tourner ». Lire la suite ici



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *