Poa : Les poulets étaient à nouveau à l’honneur

1317 0

La commune rurale de Poa dans la province du Boulkiémdé, région du Centre-Ouest, a vibré au rythme de la fête du poulet qui s’est déroulée du 23 au 24 décembre 2017. La cérémonie d’ouverture a connu la présence effective du ministre en charge des ressources animales et halieutiques Sommaanogo Koutou, du ministre de l’environnement Nestor Bassière, du ministre des transports Souleymane Sanou, du parrain Marcel P Zoma, ainsi que d’autres personnalités venues d’horizons divers.

La 18ème édition des journées du poulet de Poa s’est déroulée du 23 au 24 décembre 201, sous le thème : « Aviculture et autonomisation économique des jeunes et des femmes ».

 Pour le maire de Poa Daouda Bagué, ce thème met en exergue l’effort et les financements qu’il faudra consentir, afin de faire de la production avicole une importante activité génératrice de revenus. Il n’est aucun doute, poursuit-il, que l’aviculture contribue pour beaucoup à l’amélioration des conditions de vie des populations, à la réduction rapide de la pauvreté et à l’équilibre alimentaire.

Au regard de l’accroissement et de la diversification de la demande alimentaire à l’échelle nationale et internationale, il est impératif d’utiliser des équipements de production plus modernes et plus compétitifs dans les exploitations avicoles. Le maire Bagué reste convaincu qu’avec une aviculture modernisée, les problèmes de chômage, d’oisiveté, de sous- emploi, et de pauvreté deviendront des souvenirs bien lointains.

Aussi, le maire conclut que l’aviculture contribue à l’autonomisation économique des populations, pour cette raison le conseil municipal accompagne les projets de production avicoles pour faire de Poa une  référence en matière d’aviculture. Il a  invité les autres partenaires techniques et financiers à toujours soutenir l’aviculture.

 Le parrain Marcel P Zoma s’est réjoui du choix porté sur sa modeste personne. Il a offert 500 poulets aux femmes et aux jeunes pour qu’ils s’élèvent et venir faire le point à la prochaine édition. Il a exhorté les aviculteurs à persévérer dans leurs efforts. Selon le président de l’association action vitale Boureima Kouanda, le secteur de l’aviculture procure énormément de richesses qui est à la portée de tous. Ce qui justifie le choix du thème.

Plus de 80% de la population vit de l’agriculture et de l’élevage, a-t-il ajouté. Il a soumis deux doléances au ministre et aux partenaires techniques et financiers, à savoir la réalisation d’un marché permanent de volailles à Poa, et d’un centre de formation avicole.

Le ministre Sommaanogo Koutou a salué le dévouement des populations aux activités avicoles qui constituent un véritable tremplin à l’atteinte de l’objectif global de son ministère à savoir : faire de l’élevage un puissant levier de croissance économique. Il a promis de faire examiner les doléances du président de l’association Action vitale. Les meilleurs acteurs de la filière avicole de la commune de Poa ont été primés. A Poa, le prix du poulet se négocie entre 2500 et 4 000 FCFA.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *