Présidentielle libérienne: Weah et Boakai attendent le verdict du dépouillement

2215 0

Aussitôt après la fermeture des bureaux de vote ce mardi 26 décembre 2017, le dépouillement du second tour de la présidentielle libérienne qui a vu s’affronter l’ex-footballeur international, George Weah et le vice-président Joseph Boakai, a commencé dans la soirée. Les observateurs dans leur majorité ont salué le bon déroulement de cet important scrutin.

Jerome Korkoya, le président de la Commission électorale nationale (NEC), a déclaré à la fermeture des bureaux de vote ce mardi 26 décembre 2017 à 18H00 (GMT et locales) que “tout s’est passé de manière ordonnée” se réjouissant du bon qualitatif comparé au vote du 10 octobre 2017, date du premier tour.

Le nombre d’incidents a été limité, a-t-il ajouté, citant notamment le cas d’un homme interpellé en possession de deux bulletins de vote.

Selon toujours le président de la Commission électorale nationale (NEC), Jérôme Korkoya, ces élections sont d’un enjeu majeur pour son pays qui n’a pas connu de transition démocratique depuis 1944. Pour ce faire, il a exhorté les deux candidats de s’abstenir de revendiquer la victoire avant la publication des résultats officiels.

Le nom du successeur d’Ellen Johnson Sirleaf, seule femme élue chef d’Etat en Afrique, devrait être connu dans les prochains jours.

Les observateurs de l’UE et du Liberia Elections Observation Network (LEON), un réseau d’associations de la société civile ainsi que ceux du National Democratic Institute (NDI) basé aux Etats-Unis et dont le chef de cette mission d’observation est l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan, ont salué la bonne organisation du scrutin et son déroulement pacifique.

Le Liberia a connu quatorze ans (14 ans), de 1989 à 2003, de guerre civile ayant causé la mort de 250.000 personnes. A cela, il faut ajouter la dernière épidémie d’Ebola qui a davantage empiré la situation économique et sociale des Libériens.

Le lendemain de Noël, date choisie pour un scrutin qui avait été initialement fixé au 7 novembre, laissait craindre une baisse de la participation parmi les quelque 2,1 millions d‘électeurs.

“Au fil des heures, nous avons vu arriver de plus en plus de gens”, a toutefois expliqué Mme Arena.

Après avoir voté ce mardi 26 décembre 2017 à Monrovia, la capitale du Liberia, George Weah et Joseph Boakai, les deux prétendants au fauteuil de la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf, ont affiché leur optimisme.

 

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                  Burkina24

Source: AFP



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *