Bobo-Dioulasso : L’association 360 Développement équipe 15 écoles

2185 0

Un esprit saint dans un corps saint, tel est le leitmotiv qui anime 360 Développement au profit de la jeunesse burkinabè. Elle a procédé le vendredi 22 Décembre 2017, à un don d’équipement pédagogique et sportif à une quinzaine d’écoles de la ville de Bobo-Dioulasso.

C’est la cour de l’école primaire publique Belle Ville B qui a abrité la cérémonie de remise. Par ce geste, l’association entend contribuer à la promotion du sport dans les écoles primaires et le développement harmonieux des enfants. Avec pour devise : « cueillir dans la transparence afin de partager », cette association de jeunes Burkinabè vivant au Canada entend prôner l’éducation des enfants à travers le sport.

C’est donc confiant que l’émergence de l’Afrique passera nécessairement par l’éducation de ses enfants et que l’enseignement est le socle du développement durable, que 360 Développement s’est engagé depuis 7 ans à récolter des dons à travers plusieurs activités et de manière bénévole.

« Issu de milieu défavorisé, je sais que donner du matériel à des enfants qui n’en ont pas, je sais ce que ça peut procurer comme bien-être »,  soutenu Boris Salou, président de 360 Développement.

Le changement dans une société passe selon lui, par un investissement humain dans les générations futures. Après la province du Kadiogo en 2013 et 2015, c’est le tour de la province du Houet d’être bénéficiaire sachant l’immensité des attentes du système éducatif. Ce sont 150 ballons, 500 maillots, des terrains de sport aménagés et du matériel didactique au bénéfice de 15 écoles de la commune de Bobo-Dioulasso.

Toute chose qui ravit les élèves bénéficiaires. Pour Sékou Traoré, en classe du Cour Moyen 2ème année (CM2), « c’est une bonne chose d’avoir quelqu’un qui pense à toi, mais avoir quelqu’un qui te soutient matériellement est encore plus concret ». Et ce matériel vient à n’en pas douter les galvaniser à plus ardeur dans les études.

« Au niveau des écoles, ce don peut apporter beaucoup. On dit que l’apprentissage ne se fait bien que dans un corps saint. Cela va aider les écoles à mieux organiser les activités sportives et donner à ces élèves une éducation plus complète »,  souligne Sidibé Suzanne/Toé, directrice régionale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle des Hauts-Bassins.

Ce premier geste du genre dans l’Ouest du Burkina Faso ne sera pas le dernier, ont assuré les donateurs.

Jonas Clotaire BADIEL

Correspondance particulière



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *