Burkina : 5 déclarations d’hommes politiques en 2017 (vidéo)

295 0

2017 a connu de nombreuses déclarations d’hommes politiques. 5 sont restées accrochées au tableau du remarquable. Du moins, selon notre entendement. 

Elles sont toutes liées à des sujets assez sérieux. Les trois premières gravitent autour  de la fameuse loi sur le partenariat public privé (PPP).

Le défunt président du Parlement, Salifou Diallo et le Premier ministre Paul Kaba Thiéba y sont allés de leur mordant pour donner la réplique à l’opposition qui grognait de désapprobation sur l’adoption de ce texte. Laurent Bado, député à l’Assemblée nationale, l’a bien soutenu, mais n’a pas manqué d’ouvrir une fenêtre sur le passé des dirigeants du moment.

Retrouvez les articles liés 

👉Salifou Diallo

👉Paul Kaba Thiéba

L’actuel président de l’hémicycle, Alassane Bala Sakandé, lui a lancé un pavé dans la mare du système éducatif burkinabè. Il a enfoncé une porte qui n’était fermée que par le mince rideau des murmures : les élites scolarisent leurs enfants à l’extérieur du Burkina, pendant que le reste de la “nation” doit se contenter des écoles du pays.

👉L’article lié à Bala Sakandé

Pour terminer “tranquillous”, la réaction du ministre d’Etat Simon Compaoré sur la fameuse vidéo qui a fait les choux gras des réseaux sociaux où il apparaissait en gilet pare-balle et armé d’une kalachnikov pour en découdre avec des militants d’un parti de l’opposition politique. Les Burkinabè ont été nombreux à être ahuris de l’entendre dire qu’il est un “analphabète des technologies de l’information et de la communication“. 

👉L’article lié

Malgré tout, le gouvernement dit travailler et quoi de mieux que cette chanson de Floby (“touna touma touma”) pour agrémenter cette vidéo avec les acrobaties de l’homme au vélo de Benda-Toéga ?

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre