Burkina : Le chef de file de l’opposition convoqué à la gendarmerie

746 0

Avant son traditionnel message de nouvel an à la nation, le chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré a informé qu’il « a été convoqué à la gendarmerie pour affaire [le] concernant ». Il doit, selon ses mots, être entendu le mardi 2 janvier 2018. Des mobiles de la convocation, l’intéressé lui-même affirme n’en avoir pas encore eu vent.

Lire aussi  👉 Diabré : « 2018 sera-t-il mieux ? L’Opposition politique le souhaite de tout cœur »

Le dimanche 31 décembre 2017, Zéphirin Diabré était face à la presse pour présenter ses vœux aux Burkinabè à l’orée de la nouvelle année 2018. Séance tenante, il a informé de sa convocation à la gendarmerie pour le mardi 2 janvier 2018. N’ayant pas lui-même connaissance des motifs, la presse n’en saura pas plus.

Mais de sources proches de la gendarmerie, il ressort que  cette convocation est liée à la plainte déposée en début décembre par Diabré contre le ministre de la sécurité pour port illégal d’arme de guerre. La justice a saisi la gendarmerie pour audition et investigations, justifiant la convocation de Zéphirin Diabré pour l’écouter. 

Outre cet acte de police judiciaire, le chef de file de l’Opposition burkinabè a présenté ses vœux les meilleurs aux Burkinabè.

Ignace Ismael NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *