Marchés dans le solaire : Le ministère de l’énergie fait le point avec les entreprises

1567 0

Le ministère en charge de l’énergie a rencontré les entreprises attributaires des marchés dans le domaine de l’énergie solaire dudit département. Cette rencontre visait à faire le point des travaux sur le terrain. C’était ce mardi 2 janvier 2018 à Ouagadougou.

Le ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, a expliqué que l’année 2017 a consisté à l’élaboration, au lancement et l’attribution des marchés publics dans le domaine de l’électrification solaire sous la procédure de l’entente directe. A l’écouter, c’est dans le cadre d’un programme d’électrification rurale avec les mini réseaux solaires dans les villages, l’électrification décentralisée et les bâtiments publics qui s’étendent de 2017 à 2020.

Concernant ce premier volet, c’est l’électrification solaire des centres médicaux avec antennes (CMA) et les centres de santé et de promotion sociale (CSPS). Ce mardi 2 janvier 2018, Alfa Oumar Dissa a rencontré les entreprises attributaires des marchés dans l’optique de faire le point des travaux sur le terrain.

Alfa Oumar Dissa, le ministre de l’énergie

 « Si ces travaux sont bien exécutés, surtout les mini réseaux (c’est la première expérience au Burkina Faso), nous pouvons tirer les leçons des lacunes et des failles de l’exécution et de l’exploitation (…) pour pouvoir passer à la généralisation du programme. Pour tous ces travaux, il faut un bon référentiel”, a-t-il mentionné. 

Par ailleurs, il a précisé qu’ « il était important de les (entreprises) rencontrer pour dire qu’il faut rapidement finir ces travaux pour pouvoir entamer ceux de 2018, qui représentent la part la plus importante du programme».

Tour à tour, chaque entreprise a fait l’état d’avancement des travaux sur le terrain ainsi que les bureaux de contrôle. Concernant l’état d’avancement, le ministre a fait comprendre que « pour certains, c’est assez avancé ».

Visiblement, c’est finalement en fin février que tous les marchés seront exécutés totalement. La rencontre de ce jour a regroupé 11 entreprises et 3 structures de contrôle des chantiers.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *