Liberia: Ellen Johnson Sirleaf exclue de son parti

933 0

Ellen Johnson Sirleaf, la présidente sortante, suite aux rumeurs de son soutien à George Weah au détriment de son vice-président Joseph Boakai, à la dernière présidentielle a été exclue, elle et quatre (4) autres membres du Parti de l’Unité. 

« Il y a eu des rumeurs selon lesquelles la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf n’aurait pas soutenu le vice-président Jospeh Boakai qui était le candidat du Parti de l’Unité. Pendant la campagne, Boakai avait d’ailleurs déclaré dans une interview que le soutien de Sirleaf pour le parti n’était pas satisfaisant. Ce que je constate, c’est que la décision d’exclure la présidente Sirleaf du Parti de l’Unité a été prise sans qu’elle soit invitée à s’exprimer sur le sujet ou qu’une enquête soit ouverte. Et sur le communiqué du parti, il n’y a aucune date indiquant à quel moment cette décision a été prise », a confié l’observateur et patron de presse libérien Abdullai Kamara revenant sur les contours flous de cette exclusion d’Ellen Johnson Sirleaf.

Pour lui, cette éviction de la présidente sortante est la preuve des profondes dissensions au sein du Parti de l’Unité. « Le Parti de l’Unité a été créé en 1984, mais il était pratiquement inexistant à ses débuts. Quand la présidente Sirleaf s’est présentée à l’élection présidentielle de 1997, elle a réorganisé le parti.  Sous sa présidence, elle a drainé un large soutien. S’il n’y a pas de candidat clairement identifié pour prendre sa suite, je ne sais pas comment le parti va survivre. Je pense que dans une démocratie il faut qu’il y ait des voix dissonantes qui viennent de partis politiques solides. Avec des dissensions au sein des partis comme celles qui ont mené à l’exclusion de la présidente Sirleaf, les militants vont partir. Je ne veux pas dire que cette annonce est positive pour l’opposition de George Weah, mais ce qui est certain, c’est que ce genre de divisions dans les partis n’est pas quelque chose de souhaitable pour nos démocraties », a-t-il conclu.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                    Burkina24

Source: RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *