Circulation à Ouaga : Une étude sur l’origine et la destination commanditée par la mairie

1848 0

La mairie de Ouagadougou étudie l’origine et la destination des déplacements effectués au cours de la journée. Les motifs de déplacements, les modes de transports utilisés ainsi que la période de la journée pendant laquelle a été effectué le déplacement sont aussi passés à la loupe. L’objectif est de  définir avec « une bonne précision statistique » les caractéristiques de déplacements effectués par  les habitants de la « capitale des engins à deux roues ».

Constat du premier adjoint au maire de la capitale Ouagadougou Moussa Belem : « il y a des moments où nous ne pouvons même pas circuler dans la ville ».  Cela explique selon lui le choix du conseil municipal de faire de la mobilité urbaine le « premier axe » de son mandat.  Avant d’opérer une réorganisation du système de transport et de la mobilité sur le territoire communal pour enfin obtenir le « véritable plan tant souhaité depuis des années », la mairie commandite l’étude « origine-destination à Ouagadougou ».

Les cabinets IMCG et Test SA ont été sélectionnés pour « analyser le comportement des usagers de la route » à Ouagadougou. Avec « les conditions de déplacement dans la ville de Ouagadougou  devenues très difficiles », Zombré Azouma, directeur général des services techniques municipaux de la ville, a dévoilé ses attentes au représentant des deux cabinets venus présenter leur méthodologie d’études des comportements des usagers de la route.

« Vous voyez la situation au niveau de la ville en matière de mobilité. Sachez que toute la population a le regard tourné vers vous. Si vous ne réussissez pas, le plan de circulation sera biaisé. Et on n’aura pas de bons résultats. L’efficacité de notre plan de circulation dépend de vous, de vos résultats. Faites que ce soit des résultats sur lesquels on peut se baser »,  leur a-t-il dit.

Une trentaine d’enquêteurs et de pointeurs accompagnés de huit agents des forces de l’ordre seront postés dans des points préalablement choisis pour aider à « cerner le comportement des usagers, leurs besoins ». Les pointeurs seront chargés d’observer le comportement des usagers. Quant aux enquêteurs, ils accosteront les usagers « disponibles » pour pouvoir s’entretenir avec ces derniers sur les thématiques relatives à leurs déplacements, leurs motifs, leurs points de départ, leur destination. A partir de ces données, indique Bertrand Kima, représentant des cabinets, des recommandations seront faites.

Le 1er adjoint au maire de la commune convient qu’il y a nécessité de « repenser » les rues de la capitale afin de « mettre en place un transport en commun fiable, maitrisé et utilisé par tout le monde » au centre-ville notamment où le flux est constaté.

En attendant les résultats de l’étude, la mairie anticipe. « Nous avons une vision pour le transport en commun. Dès le premier trimestre de l’année 2018, annonce Moussa Belem, nous pensons offrir de nouveaux bus et également travailler et faire en sorte que ces bus puissent être utilisés au maximum » par les habitants de « la capitale des deux roues ».

Oui Koueta

Burkina24

 



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *