CHAN 2018/Burkina # Angola (0-0) : Les explications de Saboteur

507 0

Les Étalons du Burkina ont concédé le match nul (0-0) contre les Palencas Negras d’Angola à l’occasion de la première sortie dans le groupe D du CHAN Maroc 2018 le mardi 16 janvier 2018 à Agadir. Dans cette rencontre, les Étalons ont livré une pâle copie. Le sélectionneur des Étalons ne s’explique pas la contreperformance de ses joueurs.

Une bonne préparation : « On a joué contre la Libye. La Libye est trois fois plus forte que l’Angola. Ceux qui ont vu le match peuvent vous le dire. On a battu la Libye 2 à 0. Les joueurs étaient au point. Et là-bas, il faisait beaucoup plus frais qu’ici. On a joué contre la Tunisie, ce n’était pas l’équipe Olympique. C’était une sélection du Sfax et du club africain etc. On a fait match nul zéro but partout. Donc contre la Libye, c’était une équipe très solide. Nos enfants ont très bien joué. Ils étaient très vivaces sur le terrain. Mais aujourd’hui, on ne sait pas ce qui s’est passé ».

La polyvalence des joueurs : « Sinon du point de vue préparation, on était prêt. J’ai des joueurs qui sont polyvalents sur le terrain. Celui qui a raté le but (ndlr Youssouf Kaboré), c’est un joueur polyvalent. Je l’ai fait monter en 10. Guiro qui jouait en milieu récupérateur est monté offensivement. J’ai amené un autre joueur polyvalent  qui est venu jouer à la place de Guiro. C’est ainsi que Guiro a été libéré et le 8 a été libéré pour partir parce que c’est un joueur polyvalent ». 

Prudence dans les remplacements : « Les remplacements étaient difficiles puisqu’il y avait trois ou quatre qui n’étaient pas dans le coup. Si on devait faire trop de remplacements, cela signifiait qu’on était en danger. Il fallait observer comment il fallait gérer le match. Si c’était un seul…Il y avait trois, au moins quatre qui n’étaient pas dans le coup. Il fallait être très prudent avant en ce qui concerne les remplacements.

En seconde période, on a réussi une autre stratégie en place pour que la défense soit solide. On a libéré certains milieux pour qu’ils partent appuyer l’attaque. C’est dans cette modification que nous avons pu avoir des situations de but surtout la dernière occasion, qui était vraiment un but net. A la sortie du dribble, il fallait pivoter en même temps mettre dedans. Il a mis un temps d’arrêt. C’est ce qui a fait qu’on n’a pas pu marquer ».

Confiance malgré tout: « C’est un championnat. On a des joueurs en réserve qui n’ont pas joué. Il y a certains joueurs qui avaient des blessures dans le championnat et qui n’ont pas signalé. On est obligé de gérer la situation en espérant les récupérer au prochain match ».

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre