CHAN 2018 / Saboteur : « L’arbitrage n’était pas aussi correct »

1304 0

Battus 2 à 0 par les Diables rouges locaux du Congo, les Etalons locaux du Burkina ont réduit leur chance de qualification en quart de finale ce samedi 20 janvier 2018 à Agadir. Pour le sélectionneur de l’équipe nationale burkinabè, cette défaite est en partie due à un mauvais arbitrage.

« L’arbitrage n’était pas aussi correct », a d’emblée lancé le sélectionneur des Etalons en conférence d’après match suite à la défaite du Burkina contre le Congo (2-0) lors du deuxième match des Etalons locaux au 5e Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Et Saboteur s’explique : « Lorsqu’on agresse un de nos joueurs et que ça mérite un carton, l’arbitre burundais ne donne rien si bien que notre bastion défensif était dans la crainte parce que certains avaient un premier carton. Donc cela a fait que certains se sont réservés pour ne pas être expulsés du terrain ».

Toutefois, la totalité de la faute n’incombe pas à l’arbitrage comme il le rappelle. « Je ne dis pas que c’est ça qui fait qu’on a perdu. Mais cela a fait que les joueurs n’étaient plus déterminés à mettre le pied parce qu’il pouvait y avoir un deuxième carton jaune », fait comprendre le sélectionneur de l’équipe locale burkinabè qui a été contraint au nul (0-0) lors de son premier match contre l’Angola.

Puis Saboteur tente de baisser la température en évoquant l’esprit du CHAN. « On cherche à gagner mais si on ne gagne pas, ce n’est pas la fin du monde. L’esprit de la CAF, c’est que le CHAN soit un facteur de rassemblement de la jeunesse, un facteur de rassemblement de tous les Africains à travers le football. Ce n’est pas que systématiquement que forcement que tous les jours on doit gagner », affirme Saboteur.

En même temps, Drissa Malo Traoré dit Saboteur en profite pour régler ses comptes : « Ce dernier qui a parlé, je le classe parmi ceux qui ont toujours été contre notre équipe nationale. Je n’ai pas à rendre  compte à ce monsieur.  Je suis un Burkinabè. Je suis au service de mon peuple. Ce n’est pas un individu qui va venir ici me demander si je dois rendre le tablier. Ce n’est pas lui qui m’a nommé ».

Les Etalons effectuent leurs dernières sorties du groupe contre le Cameroun le 24 janvier prochain. Ils doivent s’imposer et souhaiter une défaite d’au moins trois buts d’écarts du Congo face à l’Angola.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *