Libye : Un groupe accusé de torture de migrants arrêté

L’annonce de l’arrestation de cinq esclavagistes libyens et d’un Palestinien a été faite par un groupe armé loyal au gouvernement d’union nationale dirigé par Fayez al-Sarraj, ce mercredi 24 janvier 2018.

Cette bande est accusée d’avoir enlevé et torturé huit migrants soudanais à Qaddahiya, près de Syrte, à 450 km à l’est de la capitale Tripoli.

Ces arrestations sont intervenues à la suite de la diffusion sur Facebook d’une nouvelle vidéo montrant des scènes de tortures inhumaines infligées à des migrants africains. Les scènes décrivent des migrants sévèrement brûlés par leurs bourreaux réclamant d’exorbitants rançons à leur famille.

Cette force spécialisée, entre autres, dans la lutte contre contre le terrorisme de l’État islamique à Syrte, a dans son communiqué disponible sur les réseaux sociaux, expliqué qu’« il s’agit d’une bande composée de cinq Libyens et d’un Palestinien […] qui ont torturé huit migrants qui sont actuellement soignés à l’hôpital Ibn Sina » à Syrte, confirmant, ainsi la remise en liberté des huit personnes séquestrées.

Le scandale de la traite de migrants a été mise au grand jour le 14 novembre dans un documentaire de la chaîne de télévision américaine CNN, qui a démontré l’existence d’un marché aux esclaves près de Tripoli. Il s’en est suivi une indignation de la communauté internationale.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                 

 Burkina24

Source: Jeune Afrique



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page