Sénégal : Dakar annonce l’arrestation du « planificateur » de la tuerie en Casamance

235 0

Les autorités sénégalaises ont annoncé ce jeudi 25 janvier 2018 qu’un homme soupçonné d’être à l’origine du massacre de 14 jeunes venus chercher du bois en Casamance le 6 janvier a été interpellé. Il réjouint vingt-trois autres personnes gardés à vue dans le cadre de cette enquête.

Lors d’un point de presse animé conjointement par le procureur de Ziguinchor, Alioune Abdoulaye Sylla et le colonel Issa Diack, chef de la section recherche de la gendarmerie, il en ressort que « celui qui avait planifié l’opération a été placé en garde à vue avec 15 [autres personnes] ayant pris une part active » dans la tuerie, a déclaré ce jeudi 25 janvier le premier cité.

L’armée sénégalaise a intensifié les ratissages dans les forêts des alentours de Bayotte, le théâtre du massacre du 6 janvier 2018.  C’est dans l’enceinte de cette forêt que se pratique la coupe illicite de bois précieux et où une rébellion armée, le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) en a fait comme base arrière depuis 35 ans, espérant obtenir l’indépendance.

Ces opérations lancées par les forces de sécurité sénégalaises en Casamance ont fait réagir Salif Sadio, chef de l’une des faction de MFDC, qui a menacé de mettre un terme à la « trêve » entre son armée et Dakar signée en octobre 2017 à Rome en Italie.

A en croire le procureur de Ziguinchor, Alioune Abdoulaye Sylla, vingt-quatre personnes, dont un journaliste local, ont été inculpées le 19 janvier 2018. Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres, l’association de malfaiteurs, l’assassinat et la détention d’armes sans autorisation.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre