Ministère de la sécurité : Des commissariats construits, des véhicules acquis, mais il reste des défis

1464 0

Le ministère de la sécurité organise son premier Conseil d’administration du secteur ministériel  (CASEM) de l’année 2018 ce 26 janvier 2018. Le cap est mis sur les orientations et les défis de la police nationale de sécurité.

2017 a été marqué au ministère de la sécurité par l’organisation du Forum national de la sécurité. Mais ce n’est pas tout. Le patron de la sécurité au Burkina, Simon Compaoré, y a ajouté, au cours de l’ouverture du CASEM du département ce vendredi, des constructions et des réhabilitations.

Il s’agit de 10 commissariats de district construits (2 déjà livrés et 8 le seront en fin février 2018), de 2 brigades territoriales de gendarmerie, du camp de l’Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN) et du siège de la direction générale de la police nationale (qui sera achevé en septembre 2018), ainsi que d’autres constructions et réhabilitations diverses d’un coût total de 4 752 726 846 F CFA.

Mais ce n’est pas fini. Simon Compaoré met aussi l’accent sur ce qu’il considère comme un record : l’acquisition de 454 engins à 2 roues, 98 véhicules à 4 roues et du matériel spécifique (armes, munitions, matériels de protection) d’un coût de plus de 10 milliards de F CFA.

Le ministre de la sécurité ne dort pas pour autant sur ces chiffres qu’il reconnaît être “insuffisants”. Les défis de 2018 sont “nombreux” et «les limites des performances de nos structures doivent faire l’objet d’une introspection sans complaisance afin de réfléchir sur les meilleurs moyens de dépassement en 2018 », a-t-il conclu.

Burkina24


Photo : DCPM ministère de la sécurité



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *