Rentrée médiatique à la paroisse Saint Pierre de Gounghin

1435 0

Les auditeurs et téléspectateurs des médias diocésains invités à mieux connaitre et à s’approprier davantage leurs médias qui regroupent la Tv Maria et la radio Maria. C’est l’une des visions de l’Eglise famille de Dieu. Pour ce faire, elle a tenu sa rentrée médiatique ce 28 janvier 2018 à la paroisse Saint Pierre de Gounghin.

Les médias diocésains de l’archidiocèse de Ouagadougou ont fait leur rentrée médiatique pour annoncer leurs perspectives et montrer leur redynamisation aux auditeurs et téléspectateurs. Et pour cela, les responsables sont conscients qu’ils doivent progresser tant au niveau technologique qu’au niveau de leur contenu et atteindre une autosuffisance économique pour bien fonctionner.

« L’archidiocèse de Ouagadougou a un parc médiatique fourni par la télévision, la radio, le journal et  internet. Pour pouvoir gérer ces medias, nous avons intérêt à mutualiser tant les contenus, le personnel, les ressources matérielles et financières en vue d’accomplir la même mission de l’Eglise qui est d’évangéliser… En plus, il y a cette idée sous-jacente développée par la conférence épiscopale Burkina-Niger qui perçoit la nécessité de mutualiser pour qu’il y ait une visibilité de communication ». C’est l’explication donnée par Abbé Paul Ouédraogo chargé des médias diocésains de l’archidiocèse de Ouagadougou, pour le choix du thème de cette troisième édition de la rentrée  médiatique des médias diocésains qui est : « Les médias catholiques à l’ère du numérique : mutualiser pour mieux évangéliser ».

Avec l’avènement de la TNT qui permet une plus large diffusion des programmes du territoire national, les responsables des médias ont salué cet avènement et Abbé Paul Ouédraogo, a indiqué que la TNT  « c’est pour mutualiser au niveau national (…) au niveau international, la gestion des fréquences individuelles, c’est très difficile et cela ne participe pas à une économie numérique. Je crois que notre gouvernement a perçu cela (…)».

En termes d’innovation, le chargé des médias diocésains, a, sans entrer dans les détails, fait savoir que des émissions sont au « frigo » et seront bientôt lancées pour le bonheur des auditeurs et téléspectateurs. « Les responsables de ces médias s’engagent pour un nouvel élan pour faire fonctionner ce que les auditeurs désirent à travers les programmes ».

  • La rentrée médiatique est à sa troisième édition et à en croire Abbé Paul Ouédraogo, le bilan des éditions passées est positif.  Il a également souligné que les médias souffrent de manque de moyens pour fonctionner mais, dit-il, « nous allons donc mettre tout en commun pour gérer ces médias ».

Irmine KINDA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *