Réconciliation nationale : Le HCRUN chez le Mogho Naaba

216 0

Le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) a pour principale mission de « faire la lumière » sur les crimes et toutes autres violations graves des droits humains, de 1960 à 2015. Léandre Bassolé, nouvellement nommé à la tête du HCRUN, a rendu visite au Mogho Naaba.

Président du HCRUN, Léandre Bassolé, est investi d’une mission de réconcilier les Burkinabè entre eux. Dans le souci de se présenter et de prendre des conseils, il a rendu visite au Mogho Naaba ce mercredi 31 janvier 2018.

Il a fait savoir que le Mogho Naaba est un élément clé dans la réconciliation nationale et pour la paix sociale au Burkina Faso.,Il a également précisé que ce dépositaire de la tradition « intervient de manière à faciliter les relations entre les Burkinabè à tous les niveaux ».

Léandre Bassolé, Président du HCRUN

Léandre Bassolé a affirmé que « nous avons reçu de sa part l’assurance qu’il sera au côté du HCRUN  pour cette mission qui extrêmement délicate et qui s’adresse à toute la nation ».

A quelle étape de la réconciliation sommes-nous ? Il a répondu que la question « est un tout petit peu prématurée, nous aurons l’occasion ». Pour lui, pour le moment, il s’agit de faire le tour et de prendre attache avec les différentes composantes de la nation.

Léandre Bassolé a succédé à Benoît Kambou à la présidence du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). Il a été élu le jeudi 9 novembre 2017.

Jules César KABORE

Burkina 24

Il y a 1 commentaire

  1. Ah non hein! Ne nous détournons pas des objectifs-clés! Avec Benoît Kambou, il ne s’agissait pas de crimes seulement. Même les grands compressés et “déflatés” qui ont été piétinés dans leurs droits, et qui attendent toujours désespérément, sont aussi bel et bien concernés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre