Le Burkina célèbre l’eau et l’assainissement

276 0

Le ministère en charge de l’eau et ses partenaires organisent, du 1er au 3 février 2018 à Ouagadougou, le 3e Forum national de l’eau et de l’assainissement. Plusieurs acteurs participent à cette rencontre triennale placée sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

La problématique de l’accès équitable à l’eau et à l’assainissement préoccupe les autorités burkinabè. Au 31 décembre 2016, le taux d’accès à l’assainissement dans le pays était de 19,8% et celui à l’eau de 72,4%. Plusieurs quartiers de Ouagadougou ne sont d’ailleurs pas encore desservis par l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Autant dire que les défis sont énormes.

Le Chef de file des partenaires techniques et financiers, Thierry Barber, a reconnu que l’accès à l’eau a toujours été un axe capital dans les plans de développement du Burkina Faso. L’initiative du Forum national de l’eau et de l’assainissement s’inscrit dans la volonté de regrouper de façon inclusive l’ensemble des compétences dont dispose le pays.

Le forum se veut un cadre de dialogue, d’échange et de partage. Il est organisé au Burkina Faso depuis 2011. La rencontre est à sa troisième édition du 1er au 3 février 2018. « Gestion partagée et inclusive pour l’atteinte de l’Objectif de développement durable (ODD) Eau et Assainissement au Burkina Faso ». C’est le thème du forum qui réunit depuis ce matin plusieurs centaines de personnes dans la Capitale burkinabè.

« C’est l’occasion pour chacun d’entre nous d’apporter sa contribution par des propositions pertinentes aux fins de dynamiser nos efforts dans l’atteinte de nos objectifs dans le domaine de l’eau et de l’assainissement », a indiqué le ministre de tutelle, Niouga Ambroise Ouédraogo au nom de Paul Kaba Thiéba.

La rencontre, a-t-il ajouté, est un espace de mobilisation et d’expression citoyenne autour des enjeux liés à l’eau et à l’assainissement. Ce qui convient avec l’objectif général de cette 3e édition qui est de susciter le débat et d’engager la réflexion multi-acteurs autour des grands enjeux du secteur au Burkina tout en s’insérant dans la thématique majeure discutée au niveau mondial.

Les conférences-débats permettront notamment de réfléchir sur les solutions endogènes et de préparer la contribution du Burkina au 8e Forum mondial de l’eau prévu à Brasilia au Brésil du 18 au 23 mars 2018. Dix sous-thèmes seront traités par une cinquantaine de communicateurs au cours du forum. Des recommandations seront formulées et réparties en plusieurs rubriques. Des messages clés seront également formulés.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre