Paul Kaba Thiéba :« Ce remaniement est une bonne chose »

1266 0

La nouvelle équipe gouvernementale, forte de 33 membres dont 28 ministres, était au Palais présidentiel de Kosyam ce 1er février 2018. C’était à l’occasion du premier contact entre membres du gouvernement Thiéba III, en présence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, reconduit, s’est adressé à la presse après la rencontre.

L’ensemble des membres du nouveau gouvernement, selon leur chef, ont été reçus par le Président du Faso. A l’occasion de cette séance de prise de contact, la nouvelle équipe, qui a connu 9 nouveaux membres et 7 départs, a reçu les félicitations de Roch Marc Christian Kaboré. Les ministres ont pris l’engagement de travailler à la mise en œuvre réussie du PNDES.

« Le Président du Faso a insisté sur un certain nombre de principes. Car ce remaniement a été essentiellement mis en œuvre pour des raisons d’efficacité gouvernementale. Il nous faut, à la fois, tirer des enseignements de deux années de gouvernement, également consolider les acquis, et surtout accélérer la mise en œuvre des réformes et des chantiers dans le cadre du PNDES et du programme présidentiel », a expliqué Paul Kaba Thiéba.

Cela demandera plus d’engagement, dit-il, plus de détermination, d’organisation dans la méthode de travail, de dextérité dans la communication gouvernementale, de proximité avec les populations du Burkina Faso. Le PM a aussi évoqué une nouvelle façon de dialoguer avec les partenaires sociaux à ce que la cohésion sociale, nécessaire pour la réussite du PNDES, soit au rendez-vous.

Plusieurs jeunes font partie de la nouvelle équipe gouvernementale en l’occurrence Bachir Ismaël Ouédraogo en charge du département de l’énergie. Certainement, il y a désir d’apporter plus de vitalité et de nouvel élan à l’action gouvernementale. La version 3.0 du gouvernement burkinabè, sous Roch Kaboré, ne compte pas télécharger le contraire. Mais, ne dit-on pas aussi que « les vieilles marmites font de bonnes sauces » ?

C’est ainsi que par exemple, selon le PM, « le ministre d’Etat, Simon Compaoré, pourra mettre toute son expérience aux services du Président du Faso afin qu’il puisse lui confier, dans le cas échéant, des missions spécifiques. Le ministre d’Etat pourra aussi donner des éclairages importants dans les séances de Conseil de ministres sur des sujets divers et variés ».

Des raisons fondamentales du remaniement ministériel, Paul Kaba Thiéba en a parlé : « Ce remaniement est une bonne chose. Mais cela ne veut pas dire que les ministres qui ont quitté le gouvernement ont démérité. Chacun a donné le meilleur de soi-même. Il fallait qu’il y ait un changement de rythme, d’accélération en recherchant beaucoup plus d’efficacité que de par le passé. C’est la raison principale qui a motivé ce remaniement ministériel ».

Le Premier ministre a fini par lancer un appel aux Burkinabè. Il leur demande de garder confiance au gouvernement, garder confiance en l’avenir. Le gouvernement est déterminé, insiste-il, à mettre en œuvre le principal référentiel de développement qu’est le PNDES et à sortir le Burkina Faso de la pauvreté. Et notamment la sécurité, la paix sociale et la cohésion s’avèrent nécessaires pour l’atteinte des objectifs du gouvernement.

Noufou KINDO avec Jules César KABORE

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *