Afrique du Sud : 950 mineurs bloqués sous terre par une panne d’électricité

191 0

Depuis ce jeudi 1er février 2018, 950 mineurs sont restés bloqués à environ 1 000 mètres de profondeur. Cet incident est dû à une tempête qui a entraîné une coupure de courant dans cette mine d’or de Beatrix, dans la province du Free State, dans le centre de l’Afrique du Sud, selon la compagnie Sibanye-Stillwater, propriétaire de la mine et rapporté par Jeune Afrique.

Selon James Wellsted, le porte-parole de la compagnie minière Sibanye-Stillwater, une tempête dans la province du Free State  dans la nuit du mercredi 31 janvier au jeudi 1er février a provoqué une coupure de courant dans la mine, au point où il était encore difficile dans la matinée de remonter à la surface les travailleurs de la nuit.

L’orage a provoqué la rupture des deux câbles d’alimentation électrique de la mine, les générateurs de la mine censés prendre le relais en cas de coupure d’électricité ne fonctionnent pas, a reconnu James Wellsted.

« Tous les employés semblent bien aller », a-t-il assuré, avant d’ajouter que les mineurs piégés étaient assistés en vivres et de l’eau. Outre les 950 personnes toujours coincées, 64 mineurs avaient pu remonter à la surface, a-t-il par ailleurs confirmé.

La Cosatu, la principale centrale syndicale du pays, a aussitôt exigé l’ouverture d’« une enquête sur cet accident » et accusé la compagnie pour sa négligence.

L’Afrique du Sud dont l’activité minière soutient énormément son économie est habituée aux accidents miniers du fait de la profondeur inégalée de ses mines. En 2015, 77 personnes sont mortes dans les mines, selon la Chambre sud-africaine des mines.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                      Burkina24
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre