Le Burkina s’engage à atteindre l’ODD eau et assainissement

210 0

Les participants au 3e Forum national de l’eau et de l’assainissement ont trouvé des pistes à même d’assurer une gestion partagée et inclusive pour atteindre l’ODD (objectif du développement durable) eau et assainissement. Le mémorandum, rendu public ce 3 février 2018, en dit long sur l’attention particulière qu’accordent les acteurs au secteur de l’eau.

Le Forum national de l’eau et de l’assainissement, lancé le 1er février 2018, a connu son épilogue ce 3 février. Il a regroupé au total 969 participants issus notamment des autorités gouvernementales, du réseau des parlementaires pour l’eau potable, des services techniques de l’Etat, du secteur privé, des agences de l’eau, des ONG nationales et internationales, de la société civile.

Ce grand rendez-vous triennal a suscité le débat et engagé la réflexion multi-acteurs autour des grands enjeux du secteur de l’eau et de l’assainissement au Burkina Faso. La participation du pays au 8e forum mondial de l’eau, prévu au Brésil du 18 au 23 mars 2018, a été également préparée au cours de la rencontre. Des recommandations ont été naturellement formulées dans un mémorandum.

Tenant compte des difficultés dans la mise en œuvre des recommandations du 2e forum national de l’eau, le mémorandum lu ce 3 février comporte 12 principaux points. Les différents participants formulent le vœu entre autres d’assurer une gestion partagée et inclusive de l’eau, d’assurer le financement innovant de la mise en œuvre de l’ODD Eau et assainissement.

Ils souhaitent aussi relever les défis en milieu rural et urbain en vue de garantir l’accès universel à l’eau et à l’assainissement, valoriser les connaissances traditionnelles et scientifiques dans le domaine, promouvoir les organismes de bassins partagés et la gestion des conflits. Il est prévu de créer une synergie entre les secteurs de l’eau, de la santé et de l’éducation, de promouvoir les options technologiques et la valorisation des données et de lutter contre la pollution de l’eau.

Pour atteindre ces résultats, toutes les couches sociales notamment les jeunes seront impliquées. « Le département de l’eau accordera une attention particulière aux différentes recommandations. Le Comité de suivi des recommandations du forum s’attèlera à faire périodiquement un bilan afin d’assurer leur mise en œuvre », a rassuré le ministre en charge de l’eau, Niouga Ambroise Ouédraogo.

C’est dans une synergie d’actions que l’on fera de ce forum, ajoute-t-il, une institution pérenne au profit du domaine de l’eau et de l’assainissement pour l’amélioration des conditions de vie des populations du Burkina Faso. Le prochain forum national de l’eau se tiendra en 2021, a annoncé le ministre.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre