Trophées de l’eau et de l’assainissement : Les meilleurs acteurs récompensés

992 0

En marge de la 3e édition du forum national de l’eau et de l’assainissement, le Partenariat National de l’eau du Burkina Faso (PNE-BF) a organisé la 2e édition des trophées de l’eau et l’assainissement. L’objectif était de magnifier, d’encourager, donner de la visibilité aux hommes et femmes qui se sont illustrés dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Le Burkina Faso est un pays enclavé et l’eau est un enjeu des plus importants pour les populations et les activités qui en sont tributaires. L’accès à l’eau potable et l’assainissement demeure un défi de développement pour l’Afrique Sub-Saharienne et particulièrement le Burkina Faso. Selon  le ministre en charge de l’eau, Niouga Ambroise Ouédraogo, 65,3% des Burkinabè n’ont pas accès à une eau potable en milieu rural en 2016.

Ce vendredi 2 février 2018 à Ouagadougou, le Partenariat National de l’eau du Burkina Faso (PNE-BF) a organisé la 2e édition des trophées de l’eau et l’assainissement. Une cérémonie pour magnifier les différents acteurs intervenant dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Dibi Millogo, le président du PNE-BF,

Egalement, encourager la participation citoyenne, l’initiative et l’innovation, la recherche action, la recherche développement et la durabilité des investissements. Il s’agit de distinguer des personnes qui se sont illustrées dans les domaines de la connaissance, de la gestion ou techniques de mobilisation de la ressource en eau ainsi que des différents acteurs qui ont fait la promotion de l’assainissement et des bonnes pratiques d’hygiène au Burkina et les meilleurs investissements financiers dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Ce sont les institutions étatiques, les collectivités territoriales, le secteur privé, les associations et ONG. Le président du PNE-BF, Dibi Millogo, a laissé entendre que ce sont 17 acteurs qui ont été distingués. Il s’agit de 8 trophées dans différentes catégories, 7 prix spéciaux, 2 prix d’honneur et de mérite.

Le musée de l’eau a reçu un prix. « Le musée de l’eau est un espace de valorisation de l’eau dans sa dimension holistique. Notamment sur le domaine culturel, économique, sociologique et anthropologique. Il s’agit de rassembler dans un espace muséal le patrimoine matériel et immatériel de l’eau.

Alassane Samboura, le fondateur du musée de l’eau

Les ustensiles, les récipients, tous objets qui peuvent aider l’homme à collecter, à transporter, à stocker et préserver l’eau. Il n’y a pas d’eau sans l’objet. L’eau n’est pas que boisson, c’est aussi la religion, le culturel, l’anthropologie », a expliqué le fondateur du musée de l’eau, Alassane Samboura.

David Daouda Drabo, l’innovateur de Sania

Concernant le prix, il a affirmé que c’est une grosse satisfaction. Selon lui, depuis 10 d’existence, c’est la première fois qu’il a eu un prix. Alassane Samboura a l’ambition de transformer le musée de l’eau en un centre mondial.

Le promoteur de la barrique Sania a été également récompensé. David Daouda Drabo, l’innovateur, a expliqué que c’est un nouvel outil pour transporter l’eau.

« Le transport de l’eau se fait par des barriques d’eau non hygiéniques. Car, ces barriques n’étaient pas destinées au transport d’eau et contenaient souvent des produits nocifs pour la santé. C’est dans ce sens, que j’ai mis en place une barrique lavable et enduite de peinture alimentaire », a-t-il précisé.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *