Elections locales en Guinée : L’opposition crie à la fraude massive

180 0

Aussitôt après la fermeture des bureau de votes ce dimanche 04 février 2018, date de la tenue des élections locales en Guinée, plusieurs responsables de partis de l’opposition ont dénoncé des fraudes massives “à l’échelle nationale”. Ces élections sont la première du genre depuis 2005.

« Il y a une fraude à l’échelle nationale », a commenté l’une des figures de l’opposition,

L’ancien Premier ministre guinéen de 1996 à 1999, Sidya Touré (1996-1999), a donné le ton de la dénonciation peu après 18H00 GMT marquant la fermeture des bureaux de vote. « Il y a une fraude à l’échelle nationale », a-t-il commenté.

Pour illustrer ses accusations, il cite notamment le cas à Tanéné, dans le Nord-Ouest où un « sous-préfet » a voulu « changer le président d’un bureau de vote ». Sidya Touré a affirmé également qu’en fin d’après-midi, “certains chefs de quartiers ont livré à des partisans du pouvoir des dizaines de procurations qu’ils détenaient”. Enfin, selon l’homme politique, dans trois communes de la capitale, à savoir Dixinn, Matam et Matoto, « un chef de quartier a été pris par des électeurs de l’opposition en possession de 2 000 procurations qu’il était prêt à introduire dans les urnes ».

« Nous allons démontrer que le président Alpha Condé a, à l’aide de l’administration, volé cette élection, ce qui ne lui profitera pas », a pour sa part lancé un autre ancien Premier ministre, Cellou Dalein Diallo (2004-2006), chef de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), principal parti de l’opposition.

Ces premières élections locales depuis 2005 devraient permettre de désigner les dirigeants des 342 communes guinéennes. 29 554 candidats dont 7 055 femmes, répartis sur plus de 1 300 listes sont en lice.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                   Burkina24

Source: Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre