Ministère du commerce : Harouna Kaboré installé

1415 0

Suite au remaniement ministériel du mercredi 31 janvier 2018, Harouna Kaboré est nommé ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. Il remplace ainsi Stéphane Sanou, qui occupe désormais le poste de Secrétaire général du gouvernement. Harouna Kaboré a pris les commandes du département ce lundi 5 février 2018.

C’est désormais officiel, Harouna Kaboré a remplacé Stéphane Sanou, au ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. Avant de procéder  à l’installation du nouveau ministre en charge du commerce, l’ex-ministre a remercié et félicité l’ensemble du personnel pour la collaboration durant les 2 ans passés à la tête du département.

Par ailleurs, Stéphane Sanou a demandé de soutenir le nouveau ministre. Harouna Kaboré est chargé de conduire la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement dans le domaine du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. C’est en position debout, que le ministre entrant a pris la parole.  

« Je veillerai avec l’ensemble des collaborateurs et les acteurs du secteur privé à ce que nous travaillons ensemble pour transformer davantage notre économie. A travers la transformation des produits agricoles, la valorisation de nos productions, une politique déterminante en matière de PME et le renforcement de capacité de tous les acteurs pour que nous puissions relever les défis de développement », a-t-il lancé.

Concernant la première usine de transformation de coton qui verra bientôt le jour au Burkina Faso, le nouveau ministre en charge du commerce s’est prononcé. Pour lui, la question de la transformation des produits agricoles est indispensable pour sortir du sous-développement.

« Le rôle du ministère, c’est de soutenir l’ensemble des initiatives du secteur privé. En particulier, dans le domaine du coton, c’est quelque chose d’essentiel. Nous sommes l’un des grands pays producteurs de coton. Il est tout à fait normal que nous travaillons pour une bonne transformation du coton sur place, pour avoir au moins des produits semi finis », a-t-il conclu.

En rappel, Harouna Kabore est un chef d’entreprise, doctorant en Business Administration et le Président du conseil d’administration du Think tank Burkina International.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *