Stanislas Ouaro : Pour « que l’éducation nationale retrouve sa noblesse »

949 0

L’installation du nouveau ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation s’est déroulée ce lundi 5 février 2018 à Ouagadougou. Les agents dudit ministère ont accueilli avec enthousiasme leur nouveau « patron », Stanislas Ouaro, précédemment président de l’université Ouaga II.

Le nouveau ministre de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro, a pris fonction ce 5 février 2018. Il compte se sacrifier pour la cause éducative.

Il a en effet promis de mener à bien son cahier de charges et d’être un modèle de probité au travail. Il a également tenu à rassurer que sa priorité sera de continuer à mettre en œuvre toutes les innovations qui ont été déroulées par son prédécesseur.

Ces innovations sont conformes, reconnaît-il, aux grandes préoccupations du PNDES. Le nouveau chef du département de l’éducation espère « travailler à ce que l’éducation nationale retrouve sa noblesse ».

Jean Martin Coulibaly a dit au revoir la gorge nouée par l’émotion.

Quant au ministre sortant, Jean Martin Coulibaly, il s’est dit satisfait d’avoir relevé un tant soit peu les défis majeurs que représentait le système de l’éducation de base au Burkina Faso.

Pendant ces deux années passées à la tête de ce ministère, Jean Martin Coulibaly retient avoir pu, entre autres, résoudre le cas d’environ 3.000 classes sous paillotes.

Il a aussi organisé des recrutements afin de pallier au manque d’effectifs du personnel enseignant. Il a promis d’être entièrement disponible pour tout le soutien dont aura besoin Stanislas Ouaro qui le remplace.

Pour rappel, Stanislas Ouaro a présidé de l’Université Ouaga II. Il a été également Directeur Général de l’Institut Burkinabè des Arts et Métiers (IBAM). Il a auparavant endossé respectivement les titres de maitre-assistant et de professeur titulaire. Il est docteur en mathématiques depuis 2001.

Lawali Esther KY (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *