Transformation du maïs : Des guides élaborés pour la promotion des produits de qualité

60 0

 Le mercredi 31 janvier 2018 s’est tenue dans la salle de conférence de la Direction Générale de la Promotion de l’économie rurale (DGPER), la cérémonie de remise des guides de transformation du maïs aux formateurs et aux acteurs. Initiée par la DGPER avec l’appui du Programme de Croissance Economique dans le Secteur Agricole (PCESA) l’objectif est d’améliorer les pratiques et la gestion de l’hygiène dans la transformation du maïs.

L’une des contraintes du secteur de la transformation des produits agricoles est l’insuffisance des produits de qualité dans les centres urbains qu’en milieu rural. Cette insuffisance est due d’une part à la méconnaissance de bonnes pratiques de transformation et d’autre part à la non disponibilité des guides simplifiées et des textes liés à la qualité des produits. C’est dans ce cadre que dans sa politique de soutien au développement agricole, le Gouvernement burkinabè, avec l’appui du PCESA consent d’énormes efforts pour améliorer la productivité et la production agricole.

Le Presidium

Cette activité d’élaboration des guides de transformation du maïs entre dans le cadre de la collaboration entre la DGPER et le PCESA et va servir de référence aux acteurs en vue d’améliorer la qualité des produits transformés à base de maïs. Cela permettra sans doute de répondre aux besoins des consommateurs et d’être plus compétitif sur le marché national, sous-régional et international.

Afin de permettre aux acteurs de s’approprier des guides, le PCESA en collaboration avec la DGPER a organisé un atelier de remise des guides de transformation du maïs aux acteurs et aux formateurs. Selon François Guira, coordonnateur national du Programme, il s’agit d’un ensemble de bonnes pratiques qui permettront une meilleure transformation du maïs et des outils qui renforceront les capacités des acteurs.

Le directeur général de la DGPER remettant le guide des formateurs à la présidente de la FIAB

Quant à Abdel Aziz Ouédraogo, Directeur général de la DGPER, il a précisé que ces guides de transformations sont très importants pour le consommateur et a exhorté aux acteurs d’en faire bon usage. Il a enfin remercié le PCESA et l’Ambassade royale du Danemark pour les efforts déployés dans le but d’appuyer la DGPER à travers la promotion de qualité et de la compétitivité des produits agricoles en renforçant le maillon transformation. Pour Florence Bassono Coordinatrice du Groupement de Transformation des Produits Agricoles (GTPA Wend Kuuni), l’acquisition de ces guides et outils lui permettra d’améliorer la qualité de ces produits et de renforcer la capacité des membres de son groupement.

Le guide acteur remis à Mme BASSONO

En rappel, le PCESA fruit de la coopération entre les gouvernements du Burkina Faso et du Royaume du Danemark a pour objectif de « contribuer à une augmentation de la productivité, des valeurs ajoutées et des revenus agricoles en vue de contribuer à une croissance économique nationale et une réduction de la pauvreté ».

Le PCESA intervient dans cinq régions du Burkina Faso que sont la région du Sahel, l’Est, le Centre-est, le Centre-ouest et le Nord. Les filières végétales prises en compte sont le maïs et le niébé.

Correspondance particulière

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre