Burkina : Du matériel informatique pour le ministère du commerce

La BAD (Banque Africaine de Développement) a donné du sourire aux membres du projet d’appui à la transformation de l’économie et la création de l’emploi (PATECE), du ministère du commerce en leur remettant du matériel et consommables informatiques ce mardi 20 février 2018. Un geste qui vient renforcer les liens qui existent entre cette institution bancaire et le gouvernement burkinabè, note le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré.

La remise de matériels de ce jour, d’une valeur de plus de 142 millions de F CFA, se situe dans le cadre du Projet d’Appui à la Transformation de l’Economie et la Création de l’Emploi, (PATECE), programme financé par la Banque Africaine de Développement, (BAD). Il consiste à accompagner le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat et permettre à plusieurs directions de renforcer leurs capacités afin de contribuer à développer le tissu industriel.

Mieux vaut tard que jamais, laisse entendre Harouna Kaboré, Ministre du commerce.  « Les équipements, à savoir des ordinateurs portables et de bureaux, des vidéo-projecteurs, des serveurs etc, tant attendus par les bénéficiaires ont connu un retard de livraison lié au fournisseur », a-t-il souligné. Le matériel est arrivé à bon port aux mains des bénéficiaires qui ne cachent pas leur satisfaction.

Harouna Kaboré affiche également de la satisfaction pour ce geste mais a souligné que l’atteinte des objectifs visés par le PATECE reste tributaire des efforts supplémentaires qu’ils sont tous appelés à fournir pour maintenir le cap d’un déroulement accéléré des activités des projets. « Je vous invite à plus de responsabilité et d’engagement tout au long du temps qui nous reste pour ne pas compromettre la réussite du projet », lance-t-il.

Georges Bohoussou, chargé des opérations de la BAD au Burkina, a souhaité que ce matériel mis à la disposition des bénéficiaires soit utilisé dans des conditions optimales pour, non seulement améliorer les conditions de travail, mais surtout que cela contribue à asseoir une administration moderne et efficiente dans la conduite des actions d’accompagnement du secteur privé.

Les heureux bénéficiaires, par la voix de leur représentant, Boukary Sawadogo, directeur du centre de gestion agréé de Ouagadougou, ont dit avoir exprimé ce besoin il y a de cela cinq ans. Ce matériel va leur permettre d’être mieux outillés pour apporter une assistance de qualité aux petites et moyennes entreprises, surtout dans une optique de transformation de l’économie.

En plus du ministère du commerce, celui de la femme  et de la recherche ont également reçu du matériel informatique.

Irmine KINDA

Burkina24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page