Mars, le mois du leadership féminin

760 0

Une Campagne Nationale de Promotion du Leadership Féminin et un National Women Leadership Forum. Ce sont les activités qui se dérouleront durant tout le mois de Mars 2018 au Burkina Faso. Ces activités devraient revigorer les jeunes femmes dans leur quête d’autonomisation financière.

La  Campagne Nationale de Promotion du Leadership Féminin se déroulera au Burkina Faso du 3 au 31 Mars 2018. Son but essentiel est, selon son Commissaire Général Cheick Fayçal Traoré, « la Constitution d’un tandem intergénérationnel  de femmes leaders capables de porter les défis du développement africain en général et du Burkina en particulier, aux plans politique, économique, social pour la capture du dividende démographique et vers l’atteinte des objectifs du développement durable ».

Cette deuxième édition qui se tiendra sous le patronage de l’épouse du Président du Faso, Sika Bella Kaboré, permettra aux jeunes femmes désirant se lancer dans l’entreprenariat de se conforter dans leur ambition et de côtoyer des femmes leaders qui seront par ricochet leur mentor pour une année.    

On note essentiellement 4 activités qui meubleront toute la campagne, notamment des dialogues intergénérationnels régionaux, un National Women Leadership Forum, un salon des initiatives Féminines pour le développement appelé (SiFED), et une nuit du leadership et de l’entreprenariat féminin.

Les régions choisies pour abriter la campagne sont les régions du Centre-Nord (Korsimoro),  du Centre (Ouagadougou), du Sud-Ouest (Gaoua), des Hauts-Bassins (Bobo Dioulasso),  du Nord (Ouahigouya). La campagne s’y déroulera respectivement les 3, 10, 15, 17 et 22 mars 2018.

Par ailleurs,  le National Women Leadership Forum se déroulera du 29 au 31 mars 2018 à l’institut 2IE à Ouagadougou.  Forum qui réunira 300 participants venus d’Afrique et du Burkina parmi lesquels on dénombrera 200 jeunes femmes avec des dossiers de projet de « bonne » qualité. Selon Fayçal Traoré en comparaison avec l’édition dernière, « on note une nette amélioration de la qualité des dossiers reçus cette année, preuve que le programme est de mieux en mieux compris ».

Parmi les activités prévues lors du forum, on peut citer des panels et communications, des tables rondes, des échanges B to B et des sessions spéciales.

Cette campagne aura nécessité une mobilisation financière de 50 millions de F CFA.

Priscille Jinette BANSE (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *