WANEP BF pour zéro violence en milieu scolaire

493 0

Le Réseau National d’Edification de la Paix au Burkina Faso (WANEP BF) s’est fixé pour objectif de réduire la violence au sein de six écoles de la région du Centre d’ici 2021. Depuis 2016, WANEP-BF a diagnostiqué « un profond malaise dans le système scolaire».

Six écoles dans la région du Centre bénéficieront du Programme d’éducation à la promotion de la paix et de la non-violence lancé par le Réseau National d’Edification de la Paix au Burkina Faso (WANEP BF). Sa vision est la promotion et l’édification de la paix, le respect des droits de l’homme et la justice sociale en vue d’un développement durable.

Les différents établissements scolaires concernés sont notamment le Lycée Municipal de Paspanga, le Lycée Philippe Zinda Kaboré, le Lycée Professionnel de la région du Centre, le Lycée Municipal de Pabré, le Lycée Privée Guinkouma Saint Bruno et le Lycée Professionnel du Docteur Bruno Buchwieser  dans la région du Centre.

Pour la Chargée du programme Hato Maré, il est primordial pour les élèves d’apprendre à renoncer au recours à la violence en cas de litiges. Pour elle, « la violence appelle la violence et la non-violence n’est pas synonyme de la passivité ». Aussi prendra-t-elle à titre d’exemple des promoteurs de la non-violence en faisant allusion à Mandela, Gandhi et Luther King.

Afin de résoudre les conflits par l’usage de la « médiation par les pairs, par les jeunes, pour les jeunes, avec les jeunes », WANEP BF a mis en place des Clubs de la Paix au sein des établissements scolaires.

Les Clubs de la Paix permettront une formation des groupes leaders tels que les délégués de classe, les associations religieuses et les leaders d’opinion en promotion de paix. Ces derniers constitueront par la suite des relais auprès de leurs camarades.

Par ailleurs, WANEP BF interpelle aussi bien les élèves les enseignants, les surveillants, les services administratifs, les différents et acteurs du secteur de l’éducation à s’investir pleinement dans la lutte pour la promotion de la non-violence. 

Et à madame Maré de renchérir que « tout comme la violence s’apprend, la non-violence peut également être bien enseignée (…). La médiation par les pairs est donc un mécanisme créatif fructueux pour construire la culture de la non-violence dans les écoles. Où il y a de l’indiscipline, on ne peut produire de bons résultats ». 

WANEP BF préconise également l’introduction de modules de formation sur la célébration de la différence (réduction des stéréotypes), sur les pratiques de médiation, sur le développement du leadership, sur les différentes formes de violence à l’école, sur l’extrémisme violent et sur le genre.

Priscille Jinette BANSE (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre