Burkina : L’attaque du 2 mars revendiquée

1835 0

L’attaque du 2 mars 2018 qui a frappé Ouagadougou a été revendiquée par un groupe terroriste opérant au Mali.

L’attaque du 2 mars 2018, qui a ciblé l’état-major général des armées et l’ambassade de France au Burkina, a été revendiquée par un groupe terroriste, Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin« Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans », rapporte l’agence de presse mauritanienne Alakhbar.

Selon le document exploité par l’agence, le groupe dit avoir agi en représailles “à la mort de plusieurs de ses leaders dont le chef djihadiste Mohamed Hacen Al-ançari dans un raid de l’armée française».

Formé le 1er mars 2017, le groupe terroriste est né de la fusion de plusieurs organisations terroristes, notamment Ansar Dine (dirigé par : Iyad Ag Ghali), les forces d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dans le Sahel,  la katiba Macina et  la katiba Al-Mourabitoune.

L’attaque du 2 mars 2018, qui a visé  l’état-major général des armées et l’ambassade de France, a fait 8 morts parmi les forces armées burkinabè. 8 assaillants ont été tués. 

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *