8 Mars : des équipements technologiques pour personnes vulnérables

485 0

Des technologies d’une valeur de 190 millions de F CFA et des vivres d’une valeur de 106  millions de F CFA. C’est la valeur du don que le Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille a fait dans la matinée du 5 Mars 2018 à Ouagadougou aux personnes vulnérables.

 C’est au cours d’une cérémonie sobre que la Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille, Laurence Ilboudo Marshall, a procédé à une remise d’équipements technologiques aux associations et groupements de la région du Centre et des vivres aux personnes nécessiteuses.

Ce don est constitué pour les technologies, de matériel de transformation, restauration, tissage, teinture, coiffure, couture, savonnerie d’une valeur de 190 millions de F CFA. Pour les vivres, on décompte pour les 13.888 bénéficiaires, 500 tonnes soit 462 tonnes de maïs, 18 tonnes de riz, 2 tonnes de semoules de maïs, 18 tonnes de farine de maïs. Le coût total des vivres s’élève à 106.000.000 de F CFA.

Ces vivres devraient permettre aux bénéficiaires de la  ville de Ouagadougou de se nourrir pour 3 mois. Le calcul s’est fait sur la base  de la norme alimentaire en vigueur qui est de 400 grammes par personne et par jour.

Pour Laurence Ilboudo Marshall, le gouvernement travaille dans le sens de l’épanouissement de la femme. C’est pour cela qu’il a mis en place des programmes et politiques dans le sens de la réduction des facteurs négatifs qui entravent l’évolution de la femme,  particulièrement le programme Intégré de l’autonomisation de la femme (PIAF).

Pour le ministre, « l’objectif visé par ces dotations est de dynamiser les entreprises de femmes afin d’atteindre une autonomisation économique ». Aussi, exhorte-t-elle  les femmes à faire bon usage des technologies et à redoubler d’ingéniosité dans leurs activités.  

Elle invite également les femmes à porter le foulard lors de la célébration des activités du 8-Mars et à célébrer ladite journée avec sobriété.

Il faut noter que les équipements technologiques sont subventionnés à 90% par l’Etat. Les bénéficiaires contribueront de ce fait à hauteur de 10%.

La Coordonnatrice Régionale des Organisations Féminines du Centre, Azalisse Ilboudo  a tenu à remercier le ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille dans son allocution, pour sa « constante disponibilité à accompagner les femmes dans la création et le développement de leurs entreprises». 

 Et à la question de savoir comment seront remboursés les 10%, elle répond : « pour nous, 10% ce n’est rien, c’est vraiment un cadeau. Les coordinations sont un peu partout. Elles s’occuperont des remboursements ».

Priscille Jinette BANSE (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *