Route Fada – frontière du Niger : Bientôt le bitumage

1917 0

La route nationale n°4, Ouagadougou-Fada N’Gourma-frontière du Niger, a fait grand bruit ces derniers temps. Et pour cause, la dégradation avancée du bitume, véritable calvaire pour les usagers. Plusieurs marches de protestation à Fada N’Gourma avaient été organisées pour réclamer la réhabilitation de cette la route. Les travaux de réhabilitation sont prévues pour bientôt.

La route Ouagadougou-Fada N’gourma -frontière du Niger est dans un état de dégradation avancée. En effet, des tronçons tels que Gounghin- Fada N’Gourma, Fada N’Gourma-Matiacoali-Kantchari n’ont de bitume que de nom.

Les nids de poule et les crevasses  parsèment le trajet. C’est la croix et la bannière pour les usagers qui doivent faire preuve d’une extrême prudence et vigilance pour éviter les accidents.

Le vendredi 2 mars 2018 à Ouagadougou, le Japon a signé une convention de prêt pour le bitumage de la route Gounghin-Fada N’Gourma, long de 50 km d’une somme d’environ 28 milliards de FCFA. Selon le ministre en charge de la diplomatie, Alpha Barry, il s’agit d’un prêt d’environ 28 milliards de FCFA à un taux concessionnel de 0,01% par an sur 40 ans avec 10 ans de différé.

Eric Bougma, le ministre en charge des infrastructures, a rappelé que la signature de l’accord de prêt avec la coopération japonaise fait partie de l’enveloppe financière consacrée au bitumage de l’ensemble des 218 km allant de Gounghin à la frontière du Niger.

« Le 18 décembre 2017 nous avions signé avec la Banque africaine de développement l’ensemble du financement. La rencontre d’aujourd’hui porte sur la formalisation de la contribution de la coopération Japonaise soit environ plus de 28 milliards de FCFA », a-t-il ajouté.

Eric Bougma a fait comprendre que vu tout le tronçon est dégradé, les appels d’offres ont été lancés et les travaux débuteront bientôt pour les 3 lots. Il s’agit  du lot Gounghin-Fada N’Gourma, Fada N’Gourma- Matiacoali et Matiacoali-frontière du Niger. Il a précisé que c’est l’une des dernières technologies du béton bitumineux qui sera utilisée sur cette route.

En rappel, le projet de bitumage de la RN4 est cofinancé par la BAD, la JICA (Agence de coopération japonaise), la Facilité d’investissement pour l’Afrique (AFIF) de l’Union européenne, l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA) et le Burkina Faso d’un montant total de 126 milliards de francs CFA.   

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Moi je demande au gouvernement de n’est pas pas baissé les bras, ses vrais que notre pays est au milieu de difficultés ,mais on garde toujours nos courage,nos promesses et les couleurs de DRAPEAU BF

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *