USIGN : La reconnaissance d’un citoyen

1411 0

Ceci est un coup de cœur d’un citoyen parvenu à Burkina24 adressé à l’Unité Spéciale d’intervention de la Gendarmerie Nationale (USIGN) et aux Forces de défense et de sécurité pour leur gestion de l’attaque du 2 mars 2018.

Décidément, ceux qui ont décidé de la création de l’Unité Spéciale de la Gendarmerie Nationale (USIGN) ont été des visionnaires en la mettant en place. Si cette unité n’existait pas, comment aurions-nous pu gérer toutes ces attaques terroristes survenus à Ouagadougou ?

Le 02 mars 2018, la réaction de l’Unité spéciale de la Gendarmerie  a été vraiment salutaire. Nous avons tous été témoins de la rapidité avec laquelle les équipes de l’unité spéciale sont intervenues à l’Ambassade pour empêcher les terroristes de pénétrer à l’intérieur de l’enclave diplomatique. Ce qui les a obligés à se retrancher dans une cour voisine où ils ont été finalement neutralisés. Même s’il faut reconnaitre que les infrastructures de l’Ambassade ont bien résisté aux tirs des terroristes, la prompte réaction de  l’USIGN a permis de limiter considérablement les dégâts. Le bilan est d’ailleurs très évocateur car il n’y a eu qu’une seule victime en ces lieux.

Selon la confession d’un patron de l’armée, Ce sont encore des équipes de cette unité emblématique qui sont intervenus à l’Etat-Major Général des Armées en renfort aux équipes du Groupement de Commandement des Armées (GCA). Selon le scénario que j’ai réussi à recouper avec des observateurs de cette journée, la riposte des militaires a permis de tuer un terroriste dès les premiers instants.

Les militaires ont alors maintenu la pression sur les terroristes qui étaient à l’intérieur. Lorsque les gendarmes de l’Unité spéciale sont arrivés, ils ont pénétré à l’intérieur et ont pu abattre les derniers terroristes qui étaient au nombre de deux. Ce qui fait 4 terroristes plus le kamikaze. Chiffres confirmés par la gendarmerie dans son communiqué, par le ministre de la sécurité et enfin par le message de revendication.

On peut dire que c’est donc  l’effort conjugué des militaires du GCA  et ceux de l’USIGN qui ont permis de limiter les dégâts au quartier général des Forces Armées du Burkina Faso. Bien sûr nous avons vu que des d’autres gendarmes et militaires se sont organisés autour du Bâtiment et ont d’une manière ou d’une autre  aidé à atteindre ce résultat.

Force est de reconnaître que les autorités doivent vraiment s’appuyer sur cette unité qui a démontré plusieurs fois son savoir-faire et son engagement chaque fois que notre capitale a été ébranlée par la nébuleuse terroriste.

Des sources concordantes confirment également  qu’elle intervient au Nord et dans d’autres zones de notre pays. Le gouvernement devrait sérieusement étudier la possibilité de renforcer cette unité en la dotant d’équipements militaires de pointe à l’instar des forces spéciales françaises qui viennent chaque fois pour les épauler.

 (Cette fois-ci ils sont arrivés après la mort des assaillants de l’Ambassade de France, nos vaillants soldats avaient déjà fait le boulot à l’Ambassade). S’ils sont capables de faire tout ça avec le peu de matériel, imaginons un peu quand ils auront tous les équipements que possèdent les forces spéciales européennes ou américaines.

On nous dit souvent que le matériel coute cher, certes, mais il faut prioritairement consentir des enveloppes conséquentes pour équiper cette unité à la hauteur de ses engagements (svp arrêtez de diviser le matériel en plusieurs parts comme on le voit dans les médias  si vous n’avez pas les capacités de doter tout le monde). Je m’intéresse depuis toujours aux forces spéciales dans le monde et je crois que le  matériel de ces gendarmes  est toujours aussi squelettique.

Ces jeunes affrontent le danger sans hésiter. Ils méritent la reconnaissance de notre nation.   

Depuis qu’ils ont été créés, ces jeunes gens disciplinés et au comportement exemplaire  se contentent de faire leur travail. Il est important aussi de faire remarquer cela car c’est une preuve du professionnalisme de ces gens qui sont presque toujours dans l’ombre et qui surgissent chaque fois que le pays est gravement menacé. C’est un devoir pour nous de leur rendre hommage et de les soutenir à être encore plus forts pour pouvoir continuer à nous protéger.

USIGN, restez comme vous êtes ! Vos populations sont fières de vous !

  Les autres Forces de Défense et de Sécurité doivent aussi les soutenir car leur action honore l’ensemble des Forces Armées qui ont pour la deuxième fois démontré leur capacité à gérer de manière autonome une situation de crise de haute intensité.

Je voudrais encore une fois, attirer l’attention des autorités de ce pays pour qu’elles fassent monter en puissance les capacités des Forces Armées Nationales dans la lutte contre le terrorisme et particulièrement cette unité d’élite appelée USIGN.

Hassan Dicko



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *