Eddie Komboïgo : « Nous remporterons ces victoires parce que nous avons compris»

203 2

En prélude au 7e congrès ordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui se tiendra les 5 et 6 mai 2018, le parti a tenu un point de presse à l’image d’une assemblée générale, voire un meeting. Cette rencontre de ce vendredi 16 mars 2018 à Ouagadougou est la toute première tenue par Eddie Komboïgo depuis qu’il a été confirmé à nouveau à la présidence du parti. 

Eddie Komboïgo, président du CDP, a expliqué que la rencontre de ce jour visait à préciser l’unité au sein du parti et l’engagement à réussir le congrès, qu’il présente comme le tremplin des futures victoires de la formation politique.

Lire également : Burkina : Le CDP annonce son congrès pour mai 2018

« Nous remporterons ces victoires parce que nous avons compris les attentes des populations », a-t-il lancé. Par rapport à sa candidature à la présidence du parti, il a répondu que cette activité n’est pas encore d’actualité.

Eddie Komboïgo ne s’est pas empêché de critiquer le pouvoir en place.

Les militants du CDP

« Depuis le départ du pouvoir de notre parti, nous assistons au grand désarroi des populations en mal de vivre dans notre Faso. Ce mal de vivre est manifeste dans toutes les couches de notre société. Les mesures prises par le pouvoir en place depuis bientôt trois ans,  ne semblent pas convenir pour résoudre de manière efficace et durable les problèmes cruciaux de nos populations », a-t-il dépeint.

Pour le CDP, le gouvernement actuel exhibe les résultats de la politique de ses camarades il y a plus de quatre ans dont les programmes sont en cours et qui constituent « le socle de leurs activités actuellement ». Sur le plan économique, le CDP a estimé que le PNDES a été inventé pour endormir la population.

Comme solution, Eddie Komboïgo a fait comprendre que « le CDP a de la ressource pour venir au pouvoir et de résoudre durablement  les problèmes quotidiens de la population ». Concernant le procès du putsch manqué, il a estimé que ses « camarades injustement accusés seront acquittés ».

« Aucun militant du CDP  ne pense à acquérir le pouvoir autrement que par la voie démocratique, celle des urnes », a-t-il conclu. Le parti a aussi exprimé sa solidarité aux militants « contraints à l’exil ».

Jules César KABORE

Burkina 24

Il y a 2 commentaires

  1. bONJOUR CHERS DAMES ET SIEURS DU CDP. TANT QUE L’IMAGE DES FRERES COMAORE S’APPARENTERA A TOUT CE QUI TOUCHE A VOTRE PARTI, ET BIEN LE CHEMIN NE SERA PAS QUE LONGUE SEULEMENT MAIS AUSSI……

  2. C’ est normal que vous exprimez votre solidarité ; puisque vous leur devez tout, je dis bien tout . Toi Eddie , tu dois tout au général .C’ est lui qui t’ as fait roi et maintenant tu l’ abandonnes et tu le rejettes . Mais en attendant les militaires, gendarmes et policiers radiés vous attendent de pieds ferme .
    Dans ce cher faso , il n’ y a aucun problème du vivre ensemble . Si vous estimez que vous avez des problèmes avec vos prochains partez voir les religieux et les coutumiers afin que l’on vous délivre de satan .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre