Bisbille entre militants du MPP : La coordination des étudiants s’explique

1148 0

Suite à la conférence de presse de supposés jeunes démissionnaires du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) empêchée le 15 mars passé, la coordination des élèves et étudiants de la même formation politique a tenu un point de presse ce samedi 17 mars 2018 au siège de la maison des étudiants du parti.

C’est plus d’une centaine, des élèves et étudiants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) qui ont pris  part à ce point de presse, à l’image d’une assemblée générale. Selon les conférenciers de ce samedi 17 mars 2018, l’objectif de cette rencontre, c’était pour éclairer l’opinion sur ce qui s’est passé le jeudi 15 mars passé.

En rappel, le jeudi 15 mars dernier, de supposés jeunes démissionnaires du MPP ont voulu organiser une conférence de presse qui a été empêchée. Les conférenciers qui se réclamaient du MPP ont été invités à stopper la rencontre par un autre groupe de jeunes du parti pouvoir.

Les membres de la coordination des élèves et étudiants MPP

La déclaration liminaire a été arrachée et déchirée. La conférence a immédiatement été interrompue et donnant lieu à une scène d’affrontement verbal entre les deux camps.

Le groupe a exigé aux supposés démissionnaires, de prouver leur appartenance au MPP,  sur la base de document avant de pouvoir animer la conférence. Les protagonistes s’étaient retirés de la salle de conférence dans la cacophonie.

Pour la coordination des élèves et étudiants du MPP, «ces jeunes n’ont jamais milité dans le MPP et nous ne les reconnaissons pas». Le porte-parole de la coordination, Jean Lionel Gourma, accuse les supposés démissionnaires du MPP d’être «de jeunes instrumentalisés et manipulés » par des hommes politiques.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *