Une œuvre musicale pour dire « Non à l’immigration clandestine »

232 0

Le phénomène de l’immigration clandestine des jeunes inquiète les membres de l’Association Vision Dole Minto (AVDM). L’association vient de lancer un projet de production d’une œuvre musicale de sensibilisation dénommée « Non à l’immigration clandestine ! ».

« Des jeunes en quête de meilleurs sorts, tout en défiant la mort ». Ce sont des mots de l’artiste slameur, auteur de l’œuvre musicale présentée le 22 mars 2018. Ils en disent long sur le risque encouru par certains migrants. En effet, à la recherche d’une vie meilleure, plusieurs jeunes tentent l’aventure.

Mais, beaucoup d’entre eux ne remplissent pas les conditions du voyage et violent souvent le droit international. La région du Centre-Est est l’une des régions du Burkina qui se voit déposséder chaque année ses bras valides.

L’Association Vision Dole Minto (AVDM), face à ce constat, sensibilise sur les conséquences de l’immigration clandestine en particulier dans cette partie du pays. Avec pour slogan « Demain, c’est aujourd’hui », elle entend apporter sa contribution au processus de développement à travers des activités socioculturelles.

En plus du projet « Hymne à l’éducation » qui a réuni 13 artistes féminins, l’association porte un autre projet musical intitulé « Non à l’immigration clandestine ! » en partenariat notamment avec l’artiste slameur Harouna Dabré dit Dabross. Il s’agit d’un projet de sensibilisation de l’opinion publique sur les conséquences de l’immigration.

L’œuvre a été écrite et chantée à titre gracieux par le slameur Dabross. Elle n’est pas vendue, et sera dispatchée gratuitement partout au Burkina. La chanson a été présentée le 22 mars 2018 à Ouagadougou au cours d’une cérémonie de lancement officiel du projet.

Chantée dans plusieurs langues (Bissa, Mooré et Français), la mélodie prodigue des conseils tels que : « Regarder et agir », « Ayons confiance à la terre de nos ancêtres, tôt ou tard la gloire nous sourira ». L’œuvre interpelle également les décideurs politiques ainsi que les partenaires au développement.

« C’est une chanson qui réveille les consciences. Les jeunes qui quittent leurs localités à la recherche d’un mieux-être ailleurs peuvent croiser, sur leur chemin, de mauvaises personnes. C’est pourquoi nous avons retenu le thème « Immigration clandestine des jeunes, la sève nourricière du terrorisme », a expliqué le coordonnateur national de l’association, Mohamed Papa Darga.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre