Côte d’Ivoire: L’Ambassade du Burkina Faso dénonce les agissements d’un Burkinabè

1007 0

Dans un communiqué dont la rédaction de Burkina24 a reçu copie ce lundi 26 mars 2018, la Répresentation diplomatique et consulaire du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dénonce les agissements d’un certain Daouda Kaboré, se proclamant à la tête d’une organisation de la société civile de la diaspora. Les autorités consulaires reprochent à Daouda Kaboré d’avoir, dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, qu’il profère “des menaces et tient des propos mensongers, diffamatoires et injurieux, à l’endroit de l’Ambassade, des Consulats du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, des diplomates burkinabè y travaillant et plus particulièrement de S.E.M. Mahamadou ZONGO, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire”, stipule le texte.

L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire est montée au créneau pour mettre les pendules à l’heure dans la polémique suscitée depuis quelques jours par Daouda Kaboré, président d’une organisation de la société civile  des Burkinabè en Côte d’Ivoire. 

Depuis la semaine dernière, un individu du nom de Daouda Kaboré, se proclamant président tantôt de « L’Association  des Sans voix », tantôt de l’ONG des « sans Voix » a conçu et réalisé une vidéo qu’il a mise sur les réseaux sociaux et qui alimente les causeries en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso“.

Dans cette vidéo qui retrace une manifestation tenue par son organisation, Daouda Kaboré a ouvertement accusé l’institution diplomatique et ses fonctionnaires à commencer par son premier responsable, Mahamadou ZONGO, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire. 

L’effectivité de cette prétendue manifestation est battue en brêche par la Représentation du Burkina Faso en Côte d’Ivoire qui après maintes vérifications a conclu qu’aucune manifestation publique de contestation contre la Représentation diplomatique du Burkina Faso en Côte d’Ivoire n’a été légalement organisée à Abidjan et portée à sa connaissance à la date du jeudi 15 mars 2018. Elle montre également  une “manipulation et un détournement d’images de personnes qui se rendaient à un mariage au District Autonome d’Abidjan et que le sieur Daouda KABORE a malicieusement présenté comme étant une « marche sit-in » contre l’Ambassadeur du Burkina.

Mahamadou ZONGO s’est totalement inscrit en faux quant aux nombreuses accusations portées contre lui par Daouda Kaboré, tout en l’invitant au cas échéant, à saisir les autorités burkinabè compétentes, entre autres, l’Autorité Supérieure de Contrôle de l’Etat, la Justice et le Ministère Burkinabè des affaires étrangères de tutelle.

L’Ambassadeur invite ses compatriotes vivant en République de Côte d’Ivoire à faire preuve de responsabilité et de discernement en se démarquant de tels agissements qui au-delà de la personne de l’Ambassadeur ternissent l’image de notre pays. Il les exhorte à toujours privilégier la vérité et le recours aux cadres légaux pour dénoncer les éventuels manquements qu’ils viendraient à constater“, conclut la note.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                      Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. DOULKOM Guillaume |

    Que dit il exactement dans la vidéo? Est-ce qu’il s’agit des attaques ciblant la personne de l’Ambassadeur où de son institution? Ce qui est certain, s’il avance des propos mensongers et diffamatoires, je ne m’étonnerais pas que ce soit à la manière de ce que font les anciens nostalgiques du régime CDPiste qui nourrissent des ambitions aveugles de conquérir l’électorat de la diaspora RCI par les mensonges et les calomnies. Ils pensent qu’ils peuvent semer la zizanie partout alors qu’il y eu un moment au lendemain de l’insurrection où ces individus là avait disparu de la circulation pour ne pas dire de l’environnement . J’apporte mon soutient à SEM car je sais que ce n’est déjà pas facile de vivre à côté du mentor de ces menteurs. Nous sommes dans la semaine Sainte vers Pâques où tous les menteurs et leur mensonge seront vaincus par celui que Dieu a élevé au dessus de tout nom JESUS CHRIST. Ne craignez donc rien car le mensonge finira par être tiré devant la lumière. Vive le Burkina libre et democratique, où chacun peut exprimer n’importe qu’elle opinion aujourd’hui sans inquiétude. Nous sommes libres et ne laisserons personne nous divertir par des mensonges. “Ton tenga yinga tond saka koum” traduction ” la patrie où la mort nous vaincrons”.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *