Santé : Des chirurgiens-dentistes entièrement formés au Burkina

1292 0

Ils sont six chirurgiens-dentistes à avoir prononcé le serment d’Hippocrate dans la soirée du 6 avril 2018 à l’Université Ouaga I Pr. Joseph KI Zerbo. Ils constituent la première promotion de chirurgiens-dentistes formés entièrement au Burkina Faso.

Ouédraogo Sandrine, Moné Mahamadou, Soubeiga Prudence, Kaboré Edouard, Sidibé Arouna, et Bokoum Amidou ont prononcé le serment d’Hippocrate ce vendredi 6 avril 2018 devant le chef de l’Etat burkinabè, leur jury, leurs enseignants, familles et camarades.

Sept au départ et six à l’arrivée, ces jeunes chirurgiens fraîchement sortis de l’Université Ouaga I Pr. Joseph KI Zerbo, viennent renforcer les rangs des chirurgiens-dentistes du Burkina qui se comptent sur le bout des doigts.

Selon les normes de l’OMS, il est préconisé un ratio de 1 chirurgien-dentiste pour 20.000 personnes. Pourtant au Burkina, on note un ratio de « 1 chirurgien-dentiste pour 300.000 personnes », selon le chef de l’Etat présent à la cérémonie.

La sortie de cette première promotion de chirurgiens-dentistes entièrement formés au Burkina Faso  résulte, d’une collaboration entre les universités du Burkina Faso, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire.  Et aussi d’un accompagnement du Japon qui, le 21 novembre 2017, offrait à l’Université Ouaga I, quatre fauteuils dentaires afin de renforcer l’équipement pour la formation des dentistes.

Engagement

L’ambassadeur du Japon Tamotsu Ikézaki, parrain de la cérémonie, représenté par son ministre conseiller Hidéo Matsubara, s’est adressé aux jeunes chirurgiens en les incitant à fournir plus d’efforts sur le terrain.

« Vous êtes de lourds pionniers et vous avez la lourde responsabilité de faire rayonner l’Université Ouaga I ainsi que le corps des chirurgiens-dentistes que vous allez intégrer », a-t-il dit par la voix de son représentant. 

Il invite également les lauréats à  incarner les vertus cardinales des professionnels de la santé, à savoir «  la probité, l’abnégation au travail, l’empathie envers le patient et la compétence ».

Arouna Sidibé, représentant de la première promotion de chirurgiens-dentistes entièrement formés au Burkina Faso compte relever les défis  de cette nouvelle carrière: « nous comptons l’entamer de la plus belle des manières et respecter notre engagement ». Il promet « s’engager au niveau de la santé bucco-dentaire auprès des populations».

Priscille Jinette BANSE (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *