Ouaga : Un tournoi de foot pour renforcer la cohésion entre les 1 568 policiers

918 0

Pour plus de cohésion au sein de sa seconde famille qu’est la police nationale, le commissaire central de la ville de Ouagadougou organise un tournoi de football sous le thème « Cohésion entre les policiers » de la capitale.

Le commissaire principal de police Sankara Bonswendé fait sien l’adage selon lequel, ’’on nait dans une famille et la société à travers nos professions donne la possibilité d’en avoir une seconde’’. Pour que règne la cohésion au sein de sa seconde famille qu’est la police nationale, il a opté de passer par le sport roi qu’est le football. La compétition dont la finale est prévue pour le 12 mai prochain opposera 12 équipes dont 5 du commissariat central, 6 équipes des commissariats d’arrondissements et une équipe des Volontaires adjoints de sécurité (VADS).

Un but est visé. Participer au renforcement de la cohésion entre les 1 568 policiers dont 796 pour les commissariats s’arrondissements. Un but dont l’atteinte passe par la veille pour briser d’abord les barrières existantes entre non seulement les chefs et les hommes mais également entre les hommes eux-mêmes  avant de passer ensuite au rapprochement entre chefs et subalternes, entre les policiers servant au commissariat central et ceux des commissariats de police d’arrondissement. Au regard de la composition des équipes composées de commissaires, d’officiers et d’assistants de police, le commissaire central de la ville garde « l’espoir que cet objectif sera atteint ».

Le choix du football, une activité sportive, n’est pas fortuit. « Le sport est un facteur de cohésion. C’est pour cela que nous avons pris l’initiative d’organiser ce tournoi pour permettre à nos hommes de se frotter et davantage renforcer la cohésion », a justifié le commissaire central de la ville. Et le commissaire principal Sankara Bonswendé de partager son vœu en s’adressant directement aux membres des différentes équipes : « Que chacune des rencontres que vous vivrez sur le terrain lors de la compétition, développe en vous les vertus de solidarité, de tolérance et d’acceptation mutuelle ».

Le tournoi de football a pour parrain le Larlé Naaba Tigré. Il explique les raisons qui ont milité pour qu’il accepte parrainer le tournoi. « Le thème de la première édition qui porte sur la cohésion est pour moi un motif important d’accepter d’être le parrain ». L’heure était aux remerciements également au commissariat central ce samedi 7 avril 2018. Avant le tournoi, en fin d’année 2017 alors que tous préparaient la Noël et le réveillon du nouvel an, les policiers de la ville et les élèves policiers étaient déployés dans toute la capitale pour aider à fluidifier le trafic, le parrain du tournoi avait laissé parler son cœur.

« Nous nous souvenons de votre passage pendant la période de fête de fin d’année 2017 avec les bras chargés de pain, de l’eau et autres boissons pour soutenir les policiers durant cette période de missions intenses », a relevé le commissaire central de la ville de Ouagadougou. Le parrain a émis le souhait au regard de l’âge de certains joueurs de voir dégager parmi eux des talents à même de contribuer à « rehausser plus haut le drapeau burkinabè partout où ils seront pour défendre les couleurs de notre pays ».

Le match d’ouverture a été remporté par la section 2 (en orange) contre la section 3 (vert) lors de la séance de tirs au but après une partie au résultat nul d’un but partout.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *