Mali : Plus de 3.000 réfugiés au Burkina Faso à la suite de violences à Mopti

240 0

Selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les violences intercommunautaires de ces dernières semaines dans la région de Mopti au Centre du Mali ont poussé près de 3.000 personnes à se réfugier au Burkina Faso voisin.

« Lors de ces affrontements entre les communautés Dogon et Peul, des dizaines de personnes ont été tuées depuis février et des maisons et autres biens détruits, notamment dans la zone de Koro, dans la région de Mopti », a déclaré William Spindler, porte-parole du HCR face à la presse ce mardi 17 avril 2018 à Genève en Suisse,  rappellant qu’il s’agit de 2.000 Maliens, mais également de 1.000 Burkinabè qui vivaient au Mali.

Une intensification des déplacements et une augmentation des besoins humanitaires, avec la montée de la violence extrémiste et intercommunautaire sont redoutées par les responsables de l’Agence onusienne.

A ces 3.000 réfugiés venus du Mali entre la mi-février et début d’avril 2018, s’ajoutent un peu plus de 20.000 autres qui depuis le début de la crise malienne en 2012 se sont installés au Burkina Faso.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                    Burkina24

Source: BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre