Santé : Le cancer du sein chez l’homme

1057 0

A l’instar de la femme, les hommes peuvent aussi être affectés par le cancer du sein et ce, bien qu’il soit tout de même rare. En France notamment, sur 40 000 nouveaux cas de cancer du sein diagnostiqués, 300 cas environ concernent les hommes chaque année.

La plupart des cancers du sein qui touchent les hommes sont des carcinomes canalaires infiltrants. On dit qu’un cancer est “canalaire” lorsque la tumeur naît aux dépens des canaux mammaires. Il est dit infiltrant, car les cellules cancéreuses traversent les parois des canaux mammaires et se développent dans les régions voisines, conduisant à la formation d’une petite boule à l’intérieur du sein.

Le cancer du sein chez l’homme est en général hormonosensible, c’est-à-dire que les cellules cancéreuses présentent des récepteurs aux œstrogènes et à la progestérone.

La prise en charge du cancer de sein chez les hommes

Les prises en charge diagnostiques et thérapeutiques d’un cancer du sein masculin, sont identiques à celles qu’on prendrait pour une femme.

Le cancer du sein chez l’homme sera toutefois traité essentiellement comme le cancer du sein chez une femme ménopausée.

Les facteurs de risque d’un cancer du sein chez l’homme

Comme pour la femme, les causes du cancer du sein sont multifactorielles. Certains cas de cancers du sein chez l’homme sont liés à des facteurs de risques connus. Dans d’autres cas, aucun de ces facteurs n’est identifiable.

Les facteurs de risques connus du cancer du sein chez l’homme sont l’âge (la majorité des diagnostics qui se font est chez des hommes âgés de plus de 60 ans), Le syndrome de Klinefelter, les antécédents familiaux: plus le nombre de parents proches atteints par un cancer du sein (hommes ou femmes) est élevé, plus le risque d’en développer un augmente. Le supplément de chromosome X, la cirrhose, l’exposition à des rayonnements (à des fins thérapeutiques, comme la radiothérapie) surtout au niveau du thorax majorent le risque de cancer du sein chez l’homme.

La gynécomastie qui est le développement exagéré de la poitrine chez l’homme, l’obésité, l’alcool, sont aussi inscrits au nombre des facteurs de risque.

Tout comme chez la femme, l’activité physique, la lutte contre l’obésité, l’arrêt du tabac ainsi qu’une limitation de la consommation d’alcool réduisent le risque de développer un cancer du sein, tout comme chez la femme.

Au chapitre des symptômes d’un cancer du sein chez l’homme,  il est à relever entre autres une masse dure non douloureuse autour ou en dessous du mamelon (zone préférentielle chez l’homme), un épaississement, un plissement de la peau du sein ou la peau qui pèle, un écoulement provenant du mamelon, une petite plaie, une rétractation du mamelon ou de l’aréole, un gonflement ou une rougeur au niveau du sein ou encore un nodule, une masse ou une douleur au niveau de l’aisselle.

Les traitements du cancer du sein chez l’homme font appel à la radiothérapie, en complément de la chirurgie, elle permet de détruire le maximum de cellules cancéreuses sur le lit tumoral ; l’hormonothérapie, pour les tumeurs avec des récepteurs hormonaux. La chimiothérapie utilisée pour les hommes est la même administrée chez les femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein.

Kouamé L-Ph Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: medisite.fr



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *