Fasfoot : Salitas et l’USCO ne font plus peur

1472 0

L’Union sportive de la Comoé (USCO) et le Salimata et Tasséré Football Club (Salitas FC) ne font plus peur à leurs adversaires dans le Fasofoot. Après avoir démarré tambour battant la saison en terminant respectivement 1ère et 2e à la phase aller, ces deux équipes dégringolent au classement pour des raisons diverses.

La saison écoulée, l’Union Sportive de la Comoé (USCO) de Banfora a sauvé de justesse sa place en première division en battant l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) pourtant en lutte pour le titre lors de la dernière journée. Pour l’exercice 2017-2018, c’est une équipe habituée à la lutte pour le maintien qui s’est imposée leader du Fasofoot, terminant avec le titre de champion de la phase aller.

Sept matchs sans victoires

Mais depuis, l’USCO de Banfora perd des places dans le classement du Faso. L’équipe est revenue très vite à la raison. Le club de la cité du paysan noir n’arrive plus à aligner les victoires en témoigne sa nouvelle défaite (4-1) contre l’ASFA Yennenga pourtant mal en point cette saison. C’est le 7e match sans victoire de l’USCO. Elle dégringole ainsi à la 9e place. Les raisons sont simples, l’USCO a été rattrapée par l’insuffisance des ressources financières.

Des problèmes de salaires à l’USCO

Incapables de payer correctement les salaires des joueurs, le club avait du mal à payer les primes de victoires. Une situation qui a aussi découragé les joueurs qui s’était démarqués par leur combativité. Mais une chose est de vouloir, une autre est d’avoir les moyens de sa politique.

Cependant, l’équipe de Banfora est aussi rattrapée par son effectif qui n’est pas aussi qualitatif qu’on aurait pu le croire. Cela est lié au manque de ressources financières. En effet, l’USCO a du mal à payer les salaires de ses joueurs. En plus de cela, payer les primes de victoires était devenu la mer à boire pour les dirigeants. Toutefois, l’équipe a assuré sa qualification.

Salitas FC aussi au ralenti

Salitas FC qui vient d’accéder à la D1 cette saison a aussi fait trembler beaucoup de formations par la qualité de son jeu, la jeunesse et la combativité de son équipe. Chaque prestation de Salitas était un spectacle pour le public.

Un beau jeu perdu

Ce n’est pas Malick Jabir, ancien coach de l’ASFA Yennenga qui dira le contraire après une cinglante défaite. Il avait émis sa surprise sur la qualité de jeu de cette formation. Mais comme l’USCO, Salitas a fait du surplace et occupe la 8e place du Fasofoot avec 8 victoires, 7 défaites et 7 matchs nuls. Depuis sa victoire contre l’USCO (2-1) le 9 mars 2018, Salitas a enregistré quatre défaites dont la dernière contre l’EFO (2-0). L’équipe joue de moins en moins bien et ressemble désormais plus à une somme d’individualités.

Si Salitas FC est à cette position, cela s’explique par la politique mise en place par le club. A la phase retour du championnat, sept des onze titulaires ont quitté parmi lesquels le meilleur joueur Dramane Salou.

Après 23 journées, Salitas est 7e tandis que l’USCO occupe la 9e place.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *