La plume de Kanadèle ǀ Avez-vous ces 9 types de collègues au bureau ?

1272 0

Dans les services de l’administration publique comme dans le privé, des hommes et des femmes sont appelés à passer ensemble tous les jours de la semaine 7 à 8 heures de travail par jour dans le cadre  de l’accomplissement de leur mission qui est de bâtir la nation, chacun avec ses compétences, ses dons, ses talents. La nécessité alors de partager locaux et matériels de travail, dans la majorité des cas insuffisants, s’impose à chacun. Dans un environnement ainsi formé de personnes différentes, d’horizons divers, de différentes familles, qui ont des histoires propres au parcours de chacun, qui ont des opinions politiques et religieuses souvent diamétralement opposées, la collaboration quotidienne n’est pas chose aisée.  Dans cette atmosphère de travail, on peut alors observer plusieurs types de collègues dont voici une liste non exhaustive.

1-Le bavard

Il a toujours quelque chose à raconter quelle que soit l’heure, le lieu, la circonstance, qu’on l’écoute ou pas. La spécialité du bavard c’est de saouler tous ses collègues à longueur de journée avec des histoires en général qui n’intéressent personne d’autre que lui. Pourtant quand il est absent, il manque un peu.

2 – Le commère

Il connaît tous les “dossiers” sur chaque membre du service. Qui a fait ou dit quoi, où, quand, comment, avec qui… et il prend un malin plaisir à faire du colportage autour de lui. Le commère aime bien s’attirer les faveurs du patron en lui racontant des choses pas toujours vraies sur ses collègues. En général, le commère a une vie pitoyable et c’est cette aigreur qui le fait agir ainsi.

3- Le pieux

C’est quelqu’un qui est très religieux. Sur son bureau, il y a toujours des signes très apparents de sa religion qu’il essaye d’imposer aux autres. Il joue toujours au donneur de leçon mais très souvent il peut s’avérer être le plus vicieux de l’équipe.

4- Le tyran

En général, c’est un chef, même pas, un petit chef, enfin un tout petit responsable de seconde zone qui est arrivé à ce poste par un heureux concours de circonstances. Mais il est tellement complexé et peu sûr de lui qu’il a comme un besoin de traumatiser ses subalternes pour bien se sentir. Le tyran, quand c’est un homme, il gueule au service mais à la maison, il suffit d’un éternuement de madame pour qu’il se mette au garde à vous !

5- Le plaintif

Il n’est jamais content, il se plaint de tout. De ses responsables, du gouvernement, de l’opposition, de la presse, de ses collègues et même de sa propre famille. Pour lui, rien n’est jamais bien alors qu’il ne fait jamais de propositions concrètes pour améliorer les choses. Si le plaintif prenait souvent le temps de se remettre en cause lui-même, il verrait que sa propre maladresse contribue énormément au déséquilibre de la société.

6- Le jaloux

Il n’aime pas les personnes qui avancent et qui réussissent. Quand un collègue est promu, il ne dort plus. Quand un collègue achète une nouvelle voiture ou construit sa maison, il peut péter un câble. Le jaloux est le genre de personne qui peut cacher des informations pour empêcher son collègue de bien traiter un dossier. On appelle ça de la méchanceté gratuite.

7- Le charmeur

Le charmeur, c’est un peu le “Don Juan” de l’équipe qui est à l’affût de toute jeune fille qui est nouvelle dans le service. C’est comme s’il s’est donné pour mission de “tomber” toutes celles qui arrivent pour ensuite relayer l’information à qui veut l’entendre. Le plus souvent, c’est un vantard de dernière catégorie qui n’a même pas réussi à tomber une seule souris dans la boîte mais il a un côté commère qui lui procure sa dose d’adrénaline.

8- Le stagiaire

Celui-là on ne sait pas toujours s’il fait partie de l’équipe ou pas. Surtout dans les grandes boîtes, il est doué dans le service du café, il maîtrise toutes les touches de la photocopieuse mais il a rarement l’occasion d’allumer un ordinateur encore moins de prendre information du contenu. Le stagiaire lorsqu’il n’a aucune personnalité, il pourrait passer 6 mois dans la même structure à être ballotté de bureau en bureau sans jamais rien apprendre sur le sujet de sa présence.

9- Enfin, le bosseur

Le bosseur, c’est une personne honnête qui fait bien son travail. Il est ponctuel et très courtois avec ses collègues et c’est toujours un plaisir de travailler avec lui. Les bosseurs sont fort heureusement nombreux dans les administrations dans notre pays et ce sont eux qui nous assurent le taux de croissance à 2 chiffres !

Pour terminer et que l’on s’entende bien,  ceci n’est pas un travail de professionnel en psychologie ou en psychiatrie mais juste d’un citoyen lambda qui connaît le milieu et qui en fait une analyse personnelle non imposable à qui que ce soit!

 Et vous, connaissez-vous d’autres profil de collègues ?

Kanadèle ZONGO

Chroniqueuse pour Burkina24


Une plume pas comme les autres, qui ne vous promet le respect d’aucune règle d’écriture littéraire ou journalistique mais qui a pour ambition de réveiller le grand lecteur qui sommeille en vous à travers des thèmes sur la vie de tous les jours, votre vie, celle de la voisine, de l’oncle, bref, vous le découvrirez au fil du temps.

Retrouvez la plume de Kanadèle deux fois par mois  sur www.burkina24.com



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *