Commande publique : L’ARCOP outille les gestionnaires de crédits

746 0

L’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) renforce, du 23 au 27 avril 2018 à Ouagadougou, les capacités des acteurs de l’administration sur les nouveaux Dossiers standards nationaux d’acquisition (DSNA).

Suite à l’adoption de la loi n°039-2016/AN du 2 décembre 2016 et ses textes d’application, les autorités burkinabè ont jugé nécessaire de revisiter les outils de mise en œuvre de la réglementation, à l’effet de prendre en compte les innovations en la matière.

C’est ainsi que les dossiers standards de 2015 issus de la transposition des décisions de l’UEMOA et des dossiers ajournés en juin 2016 ont été mis à jour. Les nouveaux dossiers standards adoptés concernent, entre autres, la demande de propositions, celle allégée de propositions de passation des marchés de prestations intellectuelles, de demande de propositions pour la sélection de maîtres d’ouvrage public délégués.

Un arrêté en date du 9 février 2018 porte également adoption des dossiers standards d’appels d’offres et de demande de prix pour la passation des marchés de travaux, de fourniture et d’équipements, de services courants et du modèle de rapport d’évaluation.

Des allègements procéduraux annoncés…

Un autre arrêté du ministère des finances de la même date porte adoption du dossier standard d’appel d’offres pour la passation des conventions de délégation de service public. Les nouveaux textes prévoient, selon le Secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou, des allègements visant à faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises aux marchés publics.

« Les dossiers standards apportent des allègements importants dans les conditions de participation aux procédures de demande de prix pour les marchés de travaux, de fournitures et de services courants dont les montants sont compris entre 10 millions et 50 millions de FCFA d’une part et 10 millions et 75 millions d’autre part », a-t-il expliqué.

Dans le souci de familiariser les gestionnaires de crédits avec le contenu de ces nouveaux standards, les responsables de l’ARCOP ont décidé de renforcer les capacités de 250 acteurs directs du 23 au 27 avril 2018. Notamment les directeurs des marchés publics et les directeurs des affaires financières sont concernés par ces sessions de formations de cinq jours.

Confrontée à la modestie de ses moyens, l’ARCOP n’outille actuellement qu’un ou deux représentants par autorité contractante établie à Ouagadougou. Les collectivités territoriales, les structures déconcentrées de l’Etat, les projets et programmes de développement et les entreprises participant à la commande publique sont en attente d’être programmés pour cette vaste campagne de formation.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre