Loi d’orientation et  Charte des PME : L’Est, le Centre-Est et le Centre-Sud attendent l’opérationnalisation

578 0

Du 23 au 27 avril 2018, l’équipe chargée de l’axe 4 dans le cadre des ateliers régionaux de diffusion de la Loi d’orientation et de la Charte des PME a prêché la bonne nouvelle successivement à Fada N’Gourma, Tenkodogo et Manga, où les acteurs n’ont pas marchandé leur participation auxdites sessions d’information sous la houlette des Gouverneurs de Région.

Suite au lancement au niveau national par le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré le mardi 3 avril 2018 à Ouagadougou, des équipes se devaient de sillonner les régions administratives afin d’y tenir des ateliers régionaux et partager les contenus de ces textes.  

De Fada N’Gourma à Manga en passant par Tenkodogo, la mission a été favorablement accueillie. Pour le Coordonnateur Régional de la Confédération Générale des PME de l’Est, Boubakary Diallo, les PME disposent désormais de référentiels concrets et légaux pour l’exercice de la profession. Quant à son homologue de la Région du Centre-Est, Ousmane Kéré, il a qualifié l’adoption de ces textes « d’opportunités à saisir » par les acteurs booster leurs affaires. A Manga, Dieudonné Bélém a martélé que c’est une action forte du Président du Faso qui répond à une grande préoccupation de la jeunesse. Selon ces 3 représentants régionaux d’Allassane Koanda, Président de la Confédération Générale des PME, les avantages à tirer sont énormes. A titre d’exemples, il est prévu :

  • La facilitation de l’accès aux commandes publiques, aux sites aménagés, à la sous-traitance, au transfert de technologie et aux technologies de l’information et de la communication
    L’appui à la création d’incubateurs, de pépinières et centres d’hébergement d’entreprises
    La mise à niveau ou le renforcement des capacités de production, d’organisation et de gestion des PME conformément aux normes et standards en vigueur dans le secteur 
      Le renforcement des capacités des structures nationales de promotion de la propriété intellectuelle afin qu’elles apportent leur assistance aux PME dans la protection de leurs créations 
      L’amélioration de l’accès des PME burkinabé aux marchés publics communautaires en facilitant leur accès aux informations y relatives
  • La création d’un environnement plus incitatif pour le financement des PME par la mise en place de nouveaux outils en collaboration avec les institutions de financement et les partenaires au développement.
    La mise en place d’un régime fiscal et douanier spécifique aux PME, etc

L’Engagement remarquable des Gouverneurs de région.

« Je reste avec vous pour les travaux ». Ce propos de M Casimir Ségueda, Gouverneur de la Région du Centre-Sud traduit l’engagement ce de représentant du Gouvernement vis-à-vis de la question des PME dans sa région. En effet, l’Autorité régionale a dans son discours d’ouverture de l’atelier régional, exprimé sa disponibilité et à son engagement à la réussite de la mise en œuvre de ces deux dispositifs. C’est pourquoi, il a exhorté l’ensemble des services techniques déconcentrés à s’engager pour la même cause. Avant lui, les gouverneurs Ousmane Traoré de la Région de l’Est et Antoine Ouédraogo du Centre-Est, avaient rassuré les missionnaires ainsi que les acteurs de leur ressort territorial que tout sera mis en œuvre pour l’émergence des PME dans leur région, en application des dispositions nouvelles.  

Après les présentations aminées par des experts pluridisciplinaires, les participants ont posé  des questions d’éclaircissements auxquels des précisions ont été apportées. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le début de l’opérationnalité de la Charte des PME est attendue avec impatience.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *