Desserte en eau potable dans le Ioba et la Bougouriba : Vergnet Burkina s’y engage

1572 0

Les populations des villages situés dans les provinces du Ioba et de la Bougouriba dans le Sud-Ouest peuvent compter sur Vergnet Burkina pour leur fournir l’or bleu source de vie. Depuis mai 2014, la société les alimente en eau potable extraite depuis la nappe souterraine grâce à des groupes électrogènes, des centrales solaires, des systèmes hybrides solaires et un raccordement au réseau électrique national SONABEL.

La desserte en eau potable des communes de Zambo, Guéguéré, Koper, Oronkua (Centre et Orpoune), Dissin (Nakar), Bondigui, Iolonioro (Diassara) et Navielgané toutes localisées dans les provinces du Ioba et de la Bougouriba a été rendue possible suite à l’attribution à Vergnet Burkina la gestion de 9 centres d’alimentation. Avec ce nouveau marché, démarré en mai 2014, le directeur général de la société attributaire se réjouit de pouvoir « passer la barre symbolique » de 100 000 personnes approvisionnées en eau potable. Pour Jean-Christophe Ki,  « l’engouement de nombreuses autorités locales burkinabè laisse présager une croissance exponentielle de cette activité ».

Avec ce nouveau marché, Vergnet Burkina, filiale de Vergnet Hydro (Orléans, France) qui a signé des contrats de Délégation de Service Public (DSP) avec 25 communes,  administre à présent 29 réseaux d’adduction en eau potable au Burkina Faso dans les régions du Sud-Ouest, des Hauts Bassins, du Centre-Nord et du Centre Ouest.

Ces contrats de location engagent la société « à assurer pendant 10 ans la continuité du service de distribution de l’eau potable aux populations et à financer la maintenance de l’ensemble des équipements par la vente de l’eau au bidon, au fût ou au seau à un tarif préalablement négocié avec les maires et validé en conseil municipal ».

Pour servir l’eau potable aux populations des communes concernées,  Vergnet Burkina procède à son prélèvement depuis la nappe souterraine à l’aide de groupes électrogènes (44,5% des centres), des centrales solaires (18,5%), des systèmes hybrides solaires (18,5%) et un raccordement au réseau électrique national SONABEL (18,5%).  L’ingénieur en hydraulique Abdoulaye Sory rassure quant à la qualité de l’eau servie.

« Avant de commercialiser l’eau potable aux villageois, relève-t-il, il est bien sûr nécessaire de mettre en place le matériel et les processus permettant un suivi précis et objectif des quantités d’eau prélevées à chacun des points d’eau ».

La rigueur imposée paye. Vergnet Burkina a été récompensé par deux trophées de l’eau et de l’assainissement dans les catégories « recherche et innovation » et « valorisation des ressources en eau » lors de la 3e édition du Forum national de l’eau et de l’assainissement. Un cadre de reconnaissance des apports en matière de fourniture de services liés à l’eau rendu possible par les acteurs du Partenariat National de l’eau du Burkina Faso (PNE-BF) le 2 février 2018 à Ouagadougou.  

Pour assurer le service de distribution d’eau, la société s’appuie sur un réseau de 201 collaborateurs dont 21 chefs de centres, 9 caissiers, et 171 fontainiers pour assurer l’administration de ces 29 centres ruraux. De l’avis de Samuel Sawadogo, chef de l’exploitation à Vergnet Burkina, il n’y a aucun doute quant à la compétence des agents de qui il est exigé implication et compétence dont « les rémunérations sont ainsi corrélées aux volumes d’eau consommés aux bornes fontaines et robinets sur lesquels ils interviennent ».

Vergnet Burkina est une filiale de la holding ODIAL SOLUTIONS, spécialisée dans la fourniture de services en zone isolée dans les pays en voie de développement. Par ailleurs fabricant et assembleur, le groupe conçoit et met en œuvre des solutions durables au service des populations.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *