Burkina : Les forces de défense et de sécurité repoussent une attaque à Madouba

1506 6

Le poste de police frontière de Madouba dans la Kossi a essuyé une attaque dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2018. Elle a été repoussée par la conjugaison des forces de défense et de sécurité.

Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2018, le poste de police frontière de Madouba dans la Boucle du Mouhoun, a subi les tirs nourris d’assaillants armés, annonce un communiqué la Police nationale.

Les personnels du poste ont “opposé une riposte tenace“, appuyés par les éléments des forces de défense et de sécurité de la région. “Toute chose qui a mis en déroute les assaillants, lesquels ont pris la fuite en direction du Mali“, indique le communiqué, qui précise qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais des dégâts matériels ont été notés.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 6 commentaires

  1. Félicitation à nos FDS. Pour les hommes intègres que nous sommes, il suffit que l’État prenne ses responsabilités en main et le pays sera libéré de ces brigands. Si les FDS piqués dans leur amour propre ont fait face au coup de force du 19 septembre que ne peuvent- ils pas contre ces bandits ? Mettez-vous les dans les conditions optimales de combat et attendons le résultat. J’ai foi en notre armée. Seulement, il manque de personne de ressources capable de décider et d’assumer les conséquences. Bravo.

  2. Vraiment c’est On les felicitations. Mais ils n’ont qua redouble l’effort car ses gens la c’est ne pas des gens qu’il faut laisser meme une seconde.
    Dude courageous

  3. Je pense qu’il faut créer une brigade militaire dans cette zone du nord avec un général de brigade à la tête. Les commandements et les corps assurés par des colonels ayant fait l’école de guerre. Mettre le nord sous État de siège sous couvre-feux.(90 % des colonels ayant fait l’école de guerre sont assis à Ouagadougou dans des bureaux de luxe ne pouvant même plus se tenir en équilibre dans une jeep militaire avec de très haut salaire. Triste réalité). Courage à nos vaillants FDS, que DIEU bénisse le Faso.

  4. Dedegueba SANON |

    Et si on bouclait aussi cette zone? Et le faire de concert avec le Mali de manière à neutraliser cette bande de malfaiteurs. Il n’y a certes pas de perte en vie humaine, mais on ne doit pas passer en perte et profit les dégâts matériel. Les assaillants doivent être punis, il faut rendre coup pour coup, et ne pas se contenter de repousser les attaques. Le Mali auquel nous rendrons service, ne va pas nous faire un procès parce qu’on aurait traversé la frontière pour poursuivre une bande armée qui nous a attaqué.
    Félicitations pour la réaction des FDS.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *