Burkina : 44 directions des services informatiques dotées

1115 0

Les premiers responsables de quarante et quatre Directions des services informatiques (DSI) de ministères et institutions de la république  créées à la suite de l’adoption du décret portant organisation-type des départements ministériels en 2016 ont à présent de quoi fonctionner.    

Le 23 février 2016, le gouvernement adoptait le décret portant organisation type des départements ministériels qui a consacré la création des directions des services informatiques comme unité administrative au sein des ministères et institutions. « Il est important de travailler à opérationnaliser ces directions. Nous avons jugé nécessaire de les doter en équipements utilitaires », a déclaré la ministre Hadja Ouattara. Le ministère du développement  de l’économie numérique et des postes y a injecté la somme de 75 millions de F CFA.

Le matériel reçu par chaque responsable des quarante et quatre Directions des services informatiques (DSI) est composé d’un ordinateur portable de modèle Pro Book 450, avec un processeur i5, 7ème génération, 4 Go de RAM et 500 Go de disque dur et Windows 10, 64 bits préinstallé, un vidéoprojecteur et d’une imprimante jet pro.

A écouter Patrice Kiemdé, directeur des services informatiques du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, représentant des bénéficiaires,  il était plus que temps. « Les DSI c’est une nouvelle création. Ça ne date pas plus tard que 2016. Il y a des collègues qui sont complètement démunis. Dans un contexte de rareté de ressources, donc un acte de ce genre vient soulager le manque pour tout le monde ».

Et pour une « administration qui a amorcé un processus de digitalisation jamais égalé » avec des « agents de l’administration (qui) expriment une forte demande d’accompagnement dans la maitrise de l’outil informatique », pose la ministre de l’économie numérique et des postes, « c’est dire que la contribution des DSI est énorme et très attendue ».

L’équipement reçu par les quarante et quatre directeurs n’est pas amplement suffisant pour répondre aux attentes, admet-t-elle. Il permet juste d’« amorcer la digitalisation de façon graduelle ». Et « au fil du temps, projette la ministre, nous allons ajouter d’autres pans pour aller résolument vers le tout numérique ».

Diplômée de l’Ecole supérieure d’informatique (ESI) de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, l’ingénieure informaticienne invite ses collègues qui constituent « le bras opérationnel du MDNP pour assurer l’atteinte des objectifs du tout numérique au sein de l’administration » à être des ambassadeurs du corps dans leurs services respectifs. De même qu’à demeurer professionnels et dynamiques sur le chantier de la digitalisation d’une administration électronique performante, transparente et équitable.

La cérémonie a été suivie de la descente des couleurs. Les ministres de la culture Abdoul Karim Sango et  de l’énergie Bachir Ismael Ouédraogo y ont pris part.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *