Dialogue social : Les membres du Haut conseil installés

1956 0

A la suite de leur nomination en conseil des ministres le 4 janvier 2018, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé à l’installation des membres du Haut conseil du dialogue social (HCDS), ce jeudi 3 mai 2018 à Ouagadougou.

Le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) est l’organe chargé de « faire la lumière » sur les crimes et toutes autres violations graves des droits humains, de 1960 à 2015. Egalement, le Médiateur du Faso a pour mission essentielle de défendre, de protéger les droits et les intérêts des citoyens contre les erreurs, les fautes, les négligences, les abus et tout dysfonctionnement de la puissance publique des structures administratives.

Dans le cadre du dialogue social, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé à l’installation des membres du Haut conseil du dialogue social (HCDS), ce jeudi 3 mai 2018 à Ouagadougou. Il a rappelé que le HCDS a pour mission de prévenir, de gérer et de trouver des solutions à l’ensemble des conflits qui peuvent exister dans le monde du travail.

Lire également : Burkina : Le HCDS pour éviter d’avoir « couteau à la gorge »

Aussi, selon lui, le Haut conseil du dialogue social peut faire des études anticipatives sur des questions qui pourront venir demain. « C’est pour une discussion plus large entre le gouvernement et les syndicats de manière à discuter des questions relatives aux salaires, aux indemnités et les autres questions pour permettre à l’Etat burkinabè de faire respecter ses engagements vis-à-vis des travailleurs et des Burkinabè de façon générale », a expliqué le Président Kaboré.

En outre, le dialogue social est l’ensemble des procédés visant à la concertation, la consultation, de médiation et de gestion de conflits. Le Haut conseil du dialogue social, organe tripartite est composé de 30 membres titulaires et de 30 suppléants issus du gouvernement, des représentants des employeurs et des organisations syndicales de travailleurs.

Installation des membres du Haut conseil du dialogue social (HCDS)

Ainsi, les membres sont nommés pour une durée de trois ans renouvelable. Selon le nouveau Président du HCDS, Domba Jean Marc Palm, leur mission est de jeter des bases solides d’un climat social apaisé pouvant assurer la création de richesse et de susciter une culture du dialogue social pouvant garantir une redistribution équitable de ces richesses.

Pour le règlement des différends dans le monde du travail, Domba Jean Marc Palm  a estimé qu’« il convient de mettre en œuvre des stratégies pour désamorcer les conflits de travail et atténuer leurs conséquences néfastes sur l’économie et la cohésion sociale du Burkina Faso ».

Le Président du HCDS a fait comprendre que « le dialogue social a ainsi un fondement éthique car il doit être basé sur des valeurs et des principes, notamment le respect des engagements et de la parole donnée ». Il reste convaincu que la tâche sera ardue, mais « le défi est à relever ». La cérémonie a été marquée par la présence de la Présidente du Haut conseil du dialogue social du Sénégal.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *