Centres d’excellences africains (CEA)

Centres d’excellence en Afrique : Les étudiants à l’honneur

1111 0

En avril 2014, la Banque Mondiale en collaboration avec les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, avait lancé le projet des Centres d’excellence pour l’enseignement supérieur en Afrique. En marge du 9e atelier du projet des Centres d’excellences africains (CEA) qui se tient du 7 au 9 mai 2018 à Ouagadougou, s’est tenu le salon de l’étudiant ce lundi 7 mai 2018.

Le projet des centres d’excellence africains (CEA) est un programme financé par la Banque Mondiale à hauteur de 165 millions de dollars. Il vise à apporter une réponse régionale innovante pour rendre l’enseignement supérieur plus pertinent pour le développement de l’Afrique.

Les CEA sont un moyen pour renforcer la spécialisation régionale, de renforcer les capacités des universités, de générer des retombées et de répondre à la demande du secteur privé pour des compétences techniques de pointe. Ce sont des cours spécialisés de courte durée et des programmes de Master et de doctorat. Les programmes présentés par les CEA couvrent les secteurs, entre autres, de l’eau, l’énergie, des changements climatiques, de l’environnement, du développement agricoles et des techniques de l’information et de la communication.

Le premier salon de l’étudiant des CEA

Ainsi, en marge du 9e atelier du projet des Centres d’excellences africains qui se tient du 7 au 9 mai  2018, à Ouagadougou s’est ouvert le premier salon de l’étudiant des CEA. C’était ce lundi 7 mai 2018 à Ouagadougou dans l’enceinte de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2IE) qui souffle sur ses 50 bougies.

Le directeur général de 2IE, Mady Koanda, a expliqué que « ces centres généralement se réunissent pour faire le point de l’avancement des activités et cette année l’une des innovations majeures, c’est le salon de l’étudiant ». Il a précisé que la Banque Mondiale soutenait les meilleurs centres d’enseignement supérieur dans des domaines bien définis pour le développement de leurs compétences afin d’atteindre le niveau international.

Le salon de l’étudiant, une fenêtre de valorisation du savoir-faire africain

Pour Mady Koanda, l’idée principale du salon est de promouvoir ce que l’Afrique peut faire de mieux et de montrer que « nos centres de recherche, de formation et d’enseignement sont de même niveau que ceux des étrangers ». En outre, plus de 300 participants issus du monde académique, du secteur privé, des industriels et de la société civile ont fait le déplacement pour échanger et découvrir les domaines et résultats des recherches menées par les étudiants des CEA.

En rappel, le projet regroupe 22 centres d’excellences  hébergés dans des universités de neuf pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale. Il s’agit du Nigeria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Sénégal, de la Gambie, du Benin, du Togo et du Burkina Faso.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Mohamed Koffi en deuil

Posté par - 17 janvier 2018 7
Mohamed Koffi est endeuillé. Le défenseur des Étalons, vice-champion d’Afrique 2013 a perdu sa fille suite à une longue maladie.…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *