Action humanitaire : Des commerçants ‘’découvrent’’ la Croix-Rouge burkinabè

1500 0

Les activités de diffusion de l’action humanitaire de la Croix-Rouge burkinabè (CRBF) ont concerné un nouveau public cible. Dans le but de renforcer son ancrage communautaire, elle a organisé une session d’information et de sensibilisation à l’endroit des commerçants issus des marchés et yaar de la capitale burkinabè. Au sortir de la rencontre tenue le vendredi 11 mai 2018 au siège de l’organisation, beaucoup d’entre eux ont affirmé avoir été édifiés par la diversité des activités réalisées par la CRBF.

Même si la session a été brève (demi-journée), la trentaine de participants estiment qu’elle leur a été fort utile. Cet intérêt est d’ailleurs mesurable  à l’écoute des propos de certains d’entre eux. Pour Sayouba OUEDRAOGO, commerçant à Rood Woko, « Avant, je pensais que la Croix-Rouge intervenait seulement lors des accidents de la route. Je ne savais pas qu’elle aidait aussi les gens dans le domaine de la santé, la sécurité alimentaire, l’enfance et biens d’autres. Ma compréhension de ses missions va changer totalement après cette session ».

De l’ombre à la lumière également pour Fati KABORE, commerçante de fruits et légumes dans un marché de la capitale : « Moi personnellement, j’avais vaguement entendu parler de cette organisation. Je me rappelle avoir vu certains de leurs employés un jour dans un quartier non loti au lendemain d’une inondation sans savoir ce qu’ils y faisaient. Franchement, je ne savais rien de la Croix-Rouge. Mais aujourd’hui, je pense avoir bien compris que cette organisation fait beaucoup surtout pour les personnes défavorisées ».

Pour les organisateurs, ces propos attestent de l’atteinte des résultats fixés par cette session de renforcement des capacités sur l’action humanitaire et les missions de la Croix-Rouge burkinabè. Pour la rendre davantage instructive pour les acteurs du secteur informel, l’atelier a misé sur l’interactivité ; toute chose qui a favorisé une participation active.

L’origine du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde a été l’un des moments de partage, tout comme les explications détaillées qui leur ont été fourni sur la dynamique des interventions de la CRBF dans les 45 provinces du pays.

Le volet relatif aux différents emblèmes et leur importance en a rajouté à l’intérêt des participants qui n’en demandaient pas davantage. Leurs questions ont d’ailleurs tourné autour du ciblage des bénéficiaires des actions humanitaires, des difficultés rencontrées sur le terrain par les différentes équipes, des procédures d’intégration au sein du Mouvement, etc. La simulation des gestes de premiers secours à un accidenté de la route a achevé de les convaincre de la qualité et de la noblesse des actions de cette organisation humanitaire active sur le terrain depuis 1961.

Les commerçants ont recommandé de mettre l’accent sur la communication pour mieux faire connaitre ses actions au grand public afin de suscité plus de soutien. Ils ont en outre espéré que d’autres acteurs du secteur informel soient aussi concernés par ce type de formation. Tous se sont du reste engagés à être des relais auprès de leur communauté, dans le but de faciliter les activités de travailleurs humanitaires.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *